Elle va passer du simple au quadruple d’ici 2037, découvrez la flotte de Royal Air Maroc (Infographie)

Des appareils de Royal Air Maroc à l'aéroport Mohammed V de Casablanca. Adil Gadrouz / Le360

Avec le nouveau contrat-programme signé récemment avec le gouvernement, Royal Air Maroc renoue avec de fortes ambitions. Le transporteur public entend quadrupler sa flotte pour atteindre 200 avions à l’horizon 2037. L’occasion de faire le point sur la composition actuelle de la flotte de la compagnie nationale.

Le 18/07/2023 à 13h03

Durement touchée en 2020 par les effets de la crise sanitaire, la RAM a dû se séparer de plusieurs centaines d’employés (pilotes de ligne, hôtesses de l’air et stewards, etc) dans le cadre d’un plan de restructuration qui prévoyait également une réduction de 30% de la flotte (celle-ci comprenait alors 59 avions).

En décembre 2020, alors que la vague des licenciements bat son plein, lors de son passage à l’émission Grand Format-Le360, le PDG de RAM, Abdelhamid Addou, a annoncé «le lancement d’un appel d’offres international pour la cession de six avions Boeing 737-700», ajoutant que l’opération se fait de «manière prudente» et qu’«il ne s’agit pas de brader les actifs».

Fin mai dernier, devant les membres de la Commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement relevant de la Chambre des représentants, Addou a donné un avant-goût de ce qui se prépare, annonçant un doublement de la flotte durant les dix prochaines années. Le contrat-programme signé le 11 juillet dernier avec le gouvernement est venu donner une nouvelle dimension aux ambitions de RAM en fixant cette fois-ci un objectif de 200 appareils à l’horizon 2037.

Renouvellement de flotte

Actuellement, la flotte de Royal Air Maroc se compose de 52 appareils dont trente Boeings 737 NG. En mars 2022, dans une déclaration à International Flight Network (IFN), un site d’information spécialisé dans le transport aérien, Abdelhamid Addou a indiqué que la compagnie prévoit de lancer en 2023 un appel d’offres pour remplacer ses 737 NG, n’excluant pas d’aller voir du côté du grand concurrent Airbus.

La flotte RAM compte également quatre B-787-9 Dreamliner, cinq B787-800 Dreamliner et deux Boeings 737 MAX 8. RAM devait initialement recevoir quatre Boeings 737 Max 8, mais la compagnie a décidé de geler la commande de deux appareils suite aux crashs de 2019.

En plus d’un avion cargo (B 767-300), RAM dispose de six ATR72-600 et quatre Embraer 190. Elle a reçu son premier Embraer le 22 novembre 2014, le premier vol commercial a eu lieu le 5 décembre de la même année, reliant Casablanca à Toulouse.

Pour l’heure, aucun détail ne filtre sur le calendrier d’exécution du contrat-programme État-RAM qui entend quadrupler la flotte durant les quinze prochaines années. Abdelhamid Addou a toutefois révélé qu’une consultation a été lancée pour l’acquisition de 10 nouveaux appareils dont sept Boeings 737 Max et trois Boeings 787-8 Dreamliner. «Nous sommes en train de préparer un appel d’offres qui sera lancé prochainement pour l’acquisition de nouveaux appareils à travers différents constructeurs», a-t-il ajouté lors d’un point de presse organisé la semaine dernière à Casablanca. En attendant le retour à une situation financière équilibrée (les premiers bénéfices attendus dès 2027), tous les avions commandés seront acquis en mode leasing (crédit-bail), offrant ainsi à RAM la possibilité de devenir propriétaire à la fin du contrat, grâce à l’option d’achat.

Par Wadie El Mouden
Le 18/07/2023 à 13h03