L’Afrique, objet de toutes les convoitises

Soumaya Naâmane Guessous.

ChroniqueBerceau de l’humanité. Nos ancêtres y sont apparus il y a 200.000 ans. Continent pillé par des puissances, souvent avec la complicité de dirigeants.

Le 04/08/2023 à 11h00

54 pays. 1,5 milliard d’habitants. 2ème population mondiale après l’Asie (4,7 milliards.)

30 millions de km2. Bordée par la Méditerranée, l’Atlantique, la mer Rouge, le canal de Suez et l’océan Indien.

3.000 langues. 2.000 groupes ethniques. A part les pays africains arabes où l’arabe est la langue officielle, les pays d’Afrique subsaharienne adoptent chacun comme langue officielle le français, l’anglais, l’espagnol ou le portugais. Langues des colonisateurs.

L’Afrique attire les Européens à partir du 18ème siècle. Grande compétition entre les puissances qui a abouti au partage de l’Afrique, validé par la conférence de Berlin (1884). Les principaux bénéficiaires du partage ont été la France et le Royaume-Uni. L’Espagne, le Portugal, l’Allemagne, la Belgique et l’Italie ont eu une part moindre.

L’Afrique du Sud est colonisée dès 1652 par les Hollandais, et en 1806 par le Royaume-Uni. L’apartheid, système législatif séparatiste, ségrégationniste, est aboli seulement en 1991.

Les conflits européens en Afrique sont parmi les déclencheurs de la Première Guerre mondiale.

L’esclavage! Les Orientaux ont fait 17 millions d’esclaves en 13 siècles (650-1920). Les Occidentaux, 11 millions en 4 siècles (1450-1869), dont près de 1,5 million décédés lors des voyages dans les navires!

Dès la découverte de l’Amérique, a commencé le commerce triangulaire: des Européens viennent en Afrique en bateau. Ils troquent armes, tissus, bijoux, alcool contre des esclaves. Ils partent en Amérique avec les esclaves enchaînés, pour fournir en main-d’œuvre les plantations de coton, canne à sucre et tabac. Les esclaves sont troqués contre des matières premières qu’ils vendent en Europe: sucre, café, cacao, coton et tabac.

Les Africains ont grandement contribué à la richesse de pays occidentaux.

La majorité des pays africains ont obtenu leur indépendance entre 1950 et les années 1970.

La France garde un statut unique au monde, instauré par De Gaules (1960), nommé Françafrique. Une relation néocoloniale imposée aux anciennes colonies, au niveau économique, monétaire, diplomatique ou militaire. Un système institutionnel et politique grâce auquel la France garde ses privilèges.

C’est l’exemple du Franc CFA, dernière monnaie coloniale au monde, imposée par la France à ses anciennes colonies, fabriquée en France, utilisée par 14 pays. Une manière de contrôler leur politique monétaire.

Mars 2023, Macron, en visite en Afrique, promet de mettre fin à la Françafrique et de repartir sur des relations égalitaires.

L’Afrique est riche: 30% des réserves mondiales en minerais, 40% des réserves en or, 60% du cobalt, 90% du platine, 78% des diamants, 40% du chrome, 28% du manganèse, 85% du coltan (fabrication de haute technologie), d’importantes réserves d’hydrocarbures, pétrole, gaz naturel, charbon, uranium, fer, manganèse, bois, le littoral le plus poissonneux du monde, une immense production de plantes médicinales qui fournit les laboratoires occidentaux, terre arable, agriculture et de grands fleuves…

Pourtant, l’Afrique est le continent le plus pauvre au monde, le moins développé! Les 10 pays les plus pauvres au monde sont africains!

Sa richesse est exploitée par les puissants, qui achètent les matières premières à bas prix pour les transformer dans leur pays et en tirer de grands bénéfices.

C’est le continent le plus convoité.

Washington, 2022, le 2ème sommet États-Unis-Afrique regroupe 49 pays africains. L’accord AGOA qui facilite les exportations africaines vers les États-Unis est prolongé à 2025.

Ce sommet dévoile la concurrence américaine avec la Russie et la Chine.

Pour la Chine, l’Afrique est un réservoir de matières premières énergétiques et minières. Elle est son premier partenaire commercial, mais dans l’inégalité: 20% du commerce extérieur de l’Afrique. 3% du commerce extérieur Chinois. Les droits sociaux des travailleurs africains dans les entreprises chinoises sont bafoués.

Juillet 2023. La Russie organise le 2ème Sommet Russie-Afrique: 49 pays africains, dont 17 chefs d’États, à Saint-Pétersbourg. La Russie fournit l’Afrique subsaharienne en blé, pétrole et armes. 40% des armes vendues en Afrique sont russes. Poutine dit vouloir «créer un ordre mondial multipolaire plus juste, équilibré et durable, s’opposant fermement à toute forme de confrontation internationale sur le continent africain». Démonstration de force sur la scène diplomatique internationale? Néo-colonialisme? 220 contrats signés avec la Russie!

En Afrique s’affrontent, tacitement, les puissances. Un vent de révolte souffle cependant sur la France. Le Mali demande le retrait des militaires français de son territoire. Le Niger, après le coup d’Etat, menace la France.

De plus en plus d’Africains subsahariens demandent des échanges équitables avec l’Occident. Est-ce le fruit d’une main invisible qui veut garder le gâteau pour elle toute seule ou une prise de conscience des populations africaines, jeunes, connectées à Internet?

Dans ce continent, de nombreux pays sont instables politiquement: coups d’Etat, régimes totalitaires, mauvaise gouvernance... Des mercenaires créent des conflits afin d’écouler leurs armes de contrebande. Des guerres intestines affaiblissent l’Afrique et empêchent tout rêve d’union.

C’est malheureusement le cas du confit qui oppose l’Algérie au Maroc et dont les répercussions sont énormes au niveau économique, malgré les appels du Souverain marocain à la paix.

Le Maroc, deuxième pays le plus industrialisé d’Afrique, a toujours œuvré pour la stabilité et le développement du continent, surtout avec le roi Mohammed VI, leader africain apprécié de tous.

Souhaitons plus de solidarité entre Africains, pour que l’Afrique panse ses plaies et exploite correctement et équitablement ses ressources avec une bonne gouvernance politique et économique. Pour que ses jeunes cessent d’émigrer dans des conditions inhumaines.

Par Soumaya Naamane Guessous
Le 04/08/2023 à 11h00