Programme d’appui à l’innovation industrielle: signature des contrats de financement de 14 projets

Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce. . Khalil Essalak / Le360

Dans le cadre du programme d’appui à l’innovation industrielle, les contrats de financement de 14 projets de recherche et développement et d’innovation industrielle ont été signés, mardi 25 juillet à Rabat, par l’État, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et les porteurs de projets. Les détails.

Le 25/07/2023 à 15h43

Lors d’une cérémonie qui a vu la présence de Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce, et de Chakib Alj, président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), les contrats de financement de 14 projets de recherche et développement (R&D) et d’innovation industrielle ont été signés, ce mardi 25 juillet à Rabat, par les trois parties prenantes, en l’occurrence l’État, la CGEM et les porteurs de projets, fait savoir le ministère de l’Industrie et du Commerce par le biais d’un communiqué.

Les projets retenus sont portés par 7 entreprises et 5 startups industrielles et concernent différents secteurs industriels et filières technologiques, à savoir l’agroalimentaire et Agritech, l’industrie minière, l’industrie chimique, l’électronique et l’intelligence artificielle, l’industrie des dispositifs médicaux et le traitement des déchets.

Un investissement de 50 millions de dirhams

Inscrits dans le cadre du Programme d’appui à l’innovation industrielle, financé à travers le Fonds de soutien de l’innovation (FSI), lesdits projets ont été retenus pour la première édition de l’appel à projets lancé par le ministère de l’Industrie et du Commerce en partenariat avec la CGEM. Objectif: identifier et sélectionner, pour l’année 2023, les meilleurs projets de R&D et d’innovation industrielles éligibles à un soutien financier de l’État.

Le coût de réalisation global des 14 projets, répartis sur 5 régions (Casablanca-Settat, Fès-Meknès, Souss-Massa, Rabat-Salé-Kénitra, et Marrakech-Safi), s’élève à près de 50 millions de dirhams, dont une proportion de 56% est financée par le FSI.

Une enveloppe annuelle de 300 millions de dirhams

«Les contrats de financement que nous signons aujourd’hui représentent la première étape d’un programme ambitieux qui permettra à notre écosystème d’innovation de se consolider et à nos industriels de libérer leur potentiel technologique et de renforcer leur compétitivité», a déclaré Ryad Mezzour, cité par le communiqué.

Afin de soutenir les projets lancés dans les secteurs industriels et les filières technologiques dans les métiers d’avenir, une enveloppe annuelle de 300 millions de dirhams est mobilisée par l’État, sur la période 2023-2025, pour accompagner au minimum une centaine de projets par an.

Par Majda Benthami
Le 25/07/2023 à 15h43