Stockage d’énergie: un nouveau procédé pour extraire du vanadium au Maroc

Un minerai de vanadium.

Revue de presseUn nouveau procédé plus efficace et moins coûteux. C’est ce que vient d’annoncer le canadien Elcora Advanced Materials pour extraire du vanadium au Maroc. Une nouveauté mondiale que la junior présente comme signe de leadership à l’international. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Le Matin du Sahara et du Maghreb.

Le 23/01/2024 à 21h46

Elcora Advanced Materials franchit une nouvelle étape majeure de son programme de développement au Maroc. C’est ce qu’indique le quotidien Le Matin du Sahara et du Maghreb, précisant que la compagnie canadienne d’exploration de métaux pour batteries annonce le démarrage de travaux d’évaluation métallurgique et d’essais de traitement d’un nouveau genre, innovant dans le monde, sur le vanadium de son gisement de vanadinite au Maroc.

«Connu pour ses riches ressources en vanadium, le gisement a fait l’objet d’efforts intensifs de recherche et de développement. La dernière percée se présente sous la forme de techniques de traitement innovantes qui promettent de redéfinir l’extraction et la production de vanadium, un élément essentiel du stockage d’énergie, de la fabrication de l’acier et d’autres applications de haute technologie», lit-on.

Cette nouvelle méthode promet une meilleure productivité et des coûts de production réduits. En effet, actuellement, 50 à 60% du vanadium est produit à partir de scories de fonte qui ne contiennent qu’environ 0,25% de vanadium.

Avec cette méthode pionnière, le coût potentiel de production du vanadium marocain d’Elcora, à une teneur de 8%, pourrait être considérablement moins élevé, tant en termes de coûts d’investissement que d’exploitation. En outre, le processus même d’extraction devient plus efficace et améliore la récupération du vanadium du gisement de vanadinite du Maroc. «Cette approche innovante améliore non seulement l’utilisation des ressources, mais contribue également aux efforts de développement durable au sein de l’industrie minière», ajoute Le Matin.

Par ailleurs, «les tests de traitement réalisés ont produit du vanadium de haute pureté, répondant aux -et dépassant les- normes de l’industrie», révèle la junior minière. Les résultats de ces tests confirment, selon Elcora Advanced Materials, que l’impact sur le marché international du Vanadium devrait être significatif, ce qui permettrait à la compagnie de répondre à la demande internationale en hausse, stimulée par l’adoption croissante des énergies renouvelables et le développement de technologies avancées.

Au total, la compagnie canadienne détient 19 concessions au Maroc qui couvrent une vaste superficie de 304 km². Ces concessions, principalement dédiées aux minéraux polymétalliques et au vanadium, renferment majoritairement du sulfure de vanadium résultant de processus de minéralisation magmatique et hydrothermale, comme l’indique le groupe canadien. Des éléments considérés comme des composants essentiels dans le contexte de l’électrification et du stockage de l’énergie dans lequel s’est engagée la planète.

Par Nabil Ouzzane
Le 23/01/2024 à 21h46