R&D: le coup de boost arrive enfin pour les PME industrielles

Ryad Mezzour, ministre de l'Industrie et du Commerce, et la Confédération générale des entreprises du Maroc ont lancé le programme Tatwir R&D et innovation et signé la convention sous la présidence du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, le 14 septembre à Rabat. . le360

Revue de presseKiosque360. Le gouvernement veut donner un coup d’accélérateur à l’innovation et à la R&D des PME dans l’industrie. Pour ce faire, une enveloppe de 300 millions de DH annuels est d’ores et déjà mise sur la table. Cet article est une revue de presse du journal Aujourd’hui Le Maroc.

Le 15/09/2022 à 19h45

Dans sa publication en kiosque aujourd’hui, Aujourd’hui Le Maroc s’intéresse à la R&D et l’innovation des PME opérant dans l’industrie. Le quotidien nous apprend ainsi que dans le but d’encourager les petites et moyennes entreprises à innover, une convention a été récemment conclue lors d’une réunion présidée par Aziz Akhannouch, le chef de gouvernement. On apprend que ladite convention porte essentiellement sur l’appui aux programmes d’innovation industrielle (Tatwir-R&D et Innovation).

Notons que l’objectif est de donner un coup de pouce aux projets de recherche, développement et innovation proposés par les PME et les entreprises émergentes opérant dans le secteur industriel, afin de renforcer leur compétitivité et d’améliorer leurs performances.

Dans le détail, le quotidien fait remarquer que ce programme s’articule autour de deux volets dont le premier porte sur l’accompagnement et le soutien des projets de recherche, développement et innovation des entreprises concernées actives dans le secteur industriel, tandis que le second volet porte sur le soutien à l’investissement technologique dans sa phase pilote.

«En termes de chiffres, le programme prévoit de soutenir 100 projets qualifiés, à travers l’appui au développement et le renforcement des brevets d’invention, en absorbant 80% des coûts, à hauteur d’un montant d’1 million de dirhams, en plus de l’appui aux projets d’innovation et de développement à travers une contribution de 60% avec un plafond de 4 millions de dirhams», précise encore Aujourd’hui Le Maroc.

Force est de souligner qu’en termes de financement, ce programme s’appuiera sur le Fonds d’appui à l’innovation (FSI). On note qu’il a été mis en place dans le cadre de la convention signée entre l’État et l’Agence nationale pour la promotion des petites et moyennes entreprises, avec une enveloppe financière globale de 300 millions de dirhams annuels.

Pour le gouvernement, ce programme offre un cadre pour l’appui aux PME, afin qu’elles puissent déployer leurs énergies et initiatives, en les encourageant à innover et produire, tout en assurant les mécanismes d’accompagnement et de suivi nécessaires. 

Par Ismail Benbaba
Le 15/09/2022 à 19h45