Mine de Zgounder: le québécois Aya Gold & Silver officialise l’acquisition de la participation de l’ONHYM

Extraction d'argent, métal précieux, par des ouvriers dans la mine de Zgounder (à 200 km au sud de Marrakech). Le permis d'exploitation de cette mine est détenu par la société canadienne Aya Gold and Silver. . Aya Gold and Silver

Dans un communiqué, la société canadienne d’extraction de métaux précieux, Aya Gold & Silver, annonce avoir acquis la participation de 15% de l'ONHYM dans le projet Zgounder et cinq permis adjacents à la mine d'argent de Zgounder pour une contrepartie totale de 67 millions de dirhams (environ 6,5 millions de dollars).

Le 21/12/2022 à 17h30

L'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) maintiendra sa redevance de 3% sur la propriété Zgounder, et une redevance de 3% est accordée sur la production issue des nouveaux permis, souligne Aya Gold & Silver dans son communiqué.

Cette transaction approfondit la collaboration d'Aya avec l'ONHYM, qui s'étend à d'autres initiatives stratégiques, notamment l'examen et l'évaluation de terrains d'exploration supplémentaires au Maroc.

Rappelons que le canadien Aya Gold & Silver avait annoncé son intention d’investir près de 140 millions de dollars pour financer son expansion dans la mine d’argent de Zgounder.

Selon les projections de la société d’extraction minière, cet apport permettrait de quintupler la production de la mine d’ici 2024.

Benoît La Salle, président et CEO d’Aya Gold & Silver, avait annoncé le 25 octobre 2022 avoir obtenu 100 millions de dollars de prêts, dont 92 millions de dollars auprès de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et 8 millions de dollars auprès des Climate Investment Funds.

Par Ayoub Khattabi
Le 21/12/2022 à 17h30