Aya Gold & Silver augmente sa capacité de production d'argent au Maroc

Une première étude est en voie de finalisation sur le permis minier de 16 km2 de Zgounder. Les résultats seront utilisés pour créer une interprétation géologique et géophysique de l'ensemble de la propriété de cette mine. . Aya Gold & Silver/Twitter

Aya Gold & Silver, société d'extraction de métaux précieux, a annoncé avoir réalisé une croissance de 219% de sa production d'argent au Maroc au terme du deuxième trimestre 2021.

Le 14/08/2021 à 15h20

Dans un communiqué, Aya Gold & Silver indique avoir produit 439.149 onces d'argent au cours du deuxième trimestre 2021, soit une augmentation de 219% par rapport à la même période en 2020.

Elle a également fait part d’une augmentation record de 263% de ventes d’argent ainsi qu’un flux de trésorerie d'exploitation de 5,5 millions de dollars, contre un flux négatif une année auparavant.

La société a ainsi généré 9,9 millions de dollars de recettes au cours du deuxième trimestre, soit une augmentation de 384% en glissement annuel.

Benoit La Salle, président et chef de la direction de Aya Gold & Silver, cité par le communiqué, note que “la mine de Zgounder n'a cessé de présenter des résultats de forage exceptionnels qui étendent la zone vers l'est et offrent la possibilité d'accroître les ressources au-delà de son enveloppe actuelle”.

À ce jour, 26.000 mètres sur les 35.000 mètres du programme d'exploration ont été forés dans l'exploitation minière de Zgounder. Huit foreuses fonctionnent actuellement à Zgounder, quatre depuis la surface et quatre à l'intérieur de la mine. Le programme est en passe d'être finalisé dans le respect des délais et du budget, indique le communiqué.

Au cours du deuxième trimestre, le calibrage continu des activités minières a permis d'atteindre une capacité d'extraction prévue de 700 tonnes par jour pour un total de 63.400 tonnes de minerai extrait à la dynamite.

Ces améliorations sont principalement dues au succès de la transition de la méthode d'extraction impliquant le déblayage, l'abattage et le remblayage mais également la mise en service de nouveaux matériels d'exploitation minière, précise la même source.

Par Khalil Ibrahimi
Le 14/08/2021 à 15h20