Le Maroc comme catalyseur: la fédération africaine du numérique voit le jour

Le Maroc, représenté par l’APEBI (Fédération nationale du digital, de l’offshoring et des métiers des télécoms), a accueilli le lancement de la Fédération africaine des entreprises du numérique (FAEN).. DR

Revue de presseLe Maroc, représenté par l’APEBI (Fédération nationale du digital, de l’offshoring et des métiers des télécoms), a accueilli le lancement de la Fédération africaine des entreprises du numérique (FAEN). Cet article est une revue de presse tirée du magazine Challenge.

Le 04/06/2024 à 21h42

La Fédération africaine des entreprises du numérique (FAEN) est née, et c’est à Marrakech que l’accouchement a eu lieu. Cette initiative collective, soutenue institutionnellement par le Royaume du Maroc, a réuni les représentants des organisations professionnelles de huit pays africains pour signer la Déclaration de Marrakech.

Il s’agit, en plus du Maroc, du Cameroun, du Congo, de la Côte d’Ivoire, de Djibouti, de la Guinée, du Nigeria et du Rwanda, précise le magazine Challenge. «La FAEN vise à promouvoir une approche collaborative entre les pouvoirs publics et le secteur privé afin de bâtir un écosystème numérique inclusif à travers l’Afrique», lit-on.

Les membres fondateurs de la FAEN ont adopté sept résolutions principales, parmi lesquelles figurent l’accès universel aux technologies numériques, l’harmonisation des réglementations et la promotion de l’inclusion financière numérique.

Karim Zaitouni, PDG du groupe SisPay et président de la commission Export de l’APEBI, a affirmé à cette occasion: «La réalisation de la confédération fait partie du plan de la Commission Export de l’APEBI, que nous avons déclaré et partagé avec le ministère du Commerce et de l’Industrie. C’est un outil de valeur que nous allons réaliser, maintenir et faire évoluer dans les prochaines années pour encourager les échanges business entre les pays africains, y compris notre chère patrie».

Pour lui, les résultats que les parties prenantes commencent à percevoir aujourd’hui sont le fruit d’un travail d’équipe qui englobe le président, le vice-président, les présidents de commission, ainsi que la structure permanente de l’APEBI.

Et d’ajouter: «la confiance dont nous jouissons de la part des ministères en lien avec l’APEBI nous donne un surplus d’énergie et une force qui nous permettront de réaliser des objectifs extraordinaires».

La FAEN s’aligne sur le plan 2063 de l’Union Africaine et vise à garantir que la transformation numérique profite équitablement à tous. La cérémonie de signature a été marquée par des moments forts, illustrés par des photos des délégués des différents pays fondateurs.

Par Nabil Ouzzane
Le 04/06/2024 à 21h42