HCP: niveau de vie, chômage, hausse des prix... le moral des Marocains peine à se redresser

D'après l'enquête du HCP, une majorité de Marocains peine à supporter la hausse des prix à la consommation. (Photo d'illustration). DR

Les résultats de l’enquête permanente de conjoncture, menée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP) auprès des ménages, montrent qu’au deuxième trimestre 2023, leur moral a continué sur sa tendance baissière pour atteindre son plus bas niveau jamais enregistré.

Le 17/07/2023 à 09h42

Les Marocains ont plus que jamais le moral en berne: telle est la conclusion de l’enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP). L’indice de confiance des ménages (ICM), qui mesure la perception de l’évolution du niveau de vie, de la consommation et de l’épargne, s’est établi à 45,4 points au cours du deuxième trimestre 2023.

C’est près d’un point de moins que lors du premier trimestre, et surtout le niveau le plus bas jamais enregistré depuis le lancement de cette enquête en 2008. En détail, les résultats montrent ainsi que 87,3% des ménages ressentent une dégradation de leur niveau de vie au cours des 12 derniers mois, alors que 10% seulement évoquent un maintien au même niveau, et à peine 2,7% parlent d’amélioration.

Pire, la plupart ne voient pas une éclaircie dans le futur proche. Plus de la moitié des ménages (53,4%) s’attend à une dégradation du niveau de vie au cours des 12 prochains mois, 36,9% voient un maintien au même niveau et seulement 9,7% prévoient une amélioration. Les perspectives ne sont pas meilleures pour ce qui est de l’emploi, puisque 85,3% prévoient une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois.

Par ailleurs, toujours selon l’enquête du HCP, 78,8% des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables. Au deuxième trimestre de cette année, 53,4% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 44% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et ils ne sont que 2,6% à affirmer épargner une partie de leur revenu.

Quant à l’évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, 18,5% des ménages s’attendent à une amélioration, 56,9 % à une stagnation et 24,6% à une dégradation.

Enfin, d’après l’étude du HCP, presque la totalité des ménages (98,1%) sondés affirme que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des 12 derniers mois, et 72,5% d’entre eux s’attendent à ce que les prix continuent de flamber pour le reste de cette année.

Par Safae Hadri
Le 17/07/2023 à 09h42