Gaz naturel: Sound Energy s’associe avec le canadien Calvalley pour accélérer le développement du projet de Tendrara

Le gisement gazier TE-10, à Tendrara (province de Figuig) dont le permis d'exploitation est détenu par le groupe britannique Sound Energy.. Sound Energy/Twitter

La firme britannique Sound Energy est entrée en négociation exclusive avec Calvalley, une société pétrolière canadienne, en vue de lui céder une participation directe de 40% dans la concession d’exploitation de Tendrara et le permis d’exploration de Grand Tendrara. Les détails.

Le 13/06/2023 à 14h26

Le 9 août dernier, la société Sound Energy avait lancé un processus d’amodiation afin d’identifier un partenaire pour la concession de Tendrara et les permis d’exploration environnants de Grand Tendrara et d’Anoual. Dans un communiqué diffusé ce mardi 13 juin, la société annonce être entrée en négociation exclusive avec Calvalley, une société associée d’Octavia Energy Corporation Limited.

Calvalley était auparavant cotée à la Bourse de Toronto et a été privatisée en 2016. Aujourd’hui, Octavia et ses sociétés associées exploitent des gisements au Yémen. Calvalley est soutenu par un consortium d’investisseurs privés qui s’appuient sur une solide capacité financière de nombreuses entreprises dans divers secteurs au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie.

Une prise de participation de 40%

Calvalley devrait acquérir une participation directe de 40% dans la concession d’exploitation de Tendrara et le permis d’exploration de Grand Tendrara. Sound Energy conservera, quant à elle, une participation directe de 35% ainsi que la gestion du projet. En outre, Calvalley financerait à hauteur de 48 millions de dollars US les coûts de développement (financés par des capitaux propres) de la phase 2.

Le deal prévoit également que Calvalley finance les premiers 7 millions de dollars américains correspodant aux coûts d’exploration du permis de Grand Tendrara, soit les coûts estimés du forage du puits TE-4.

Calvalley financera également sa part de participation directe de 40% de tous les coûts de la phase 1, jusqu’à un plafond de 16,4 millions de dollars, qui comprendra le paiement de sa part des coûts payables à l’achèvement, représentant environ 8 millions de dollars américains jusqu’en juillet 2023.

Dans le cas où les coûts de la phase 1 dépasseraient 41 millions de dollars US bruts (soit 16,4 millions de dollars américains nets pour la participation directe de 40%), Calvalley pourrait avancer jusqu’à 11,65 millions de dollars, et serait en droit de recevoir des revenus équivalents à 0,9% au-dessus de sa part de participation directe de 40% des revenus pour chaque million de dollars US d’avancement tiré par la société pendant une période de cinq ans, à compter de la première production de la phase 1.

4 millions de livres sterling levés auprès d’un investisseur institutionnel

De même, dans le cas où les coûts de pré-production de la phase 2 dépasseraient l’estimation actuelle, Calvalley avancerait à Sound Energy jusqu’à 10 millions de dollars et serait en droit de recevoir des revenus équivalant à 0,9% au-dessus de sa part de participation directe de 40 % des revenus pour chaque million de dollars d’avancement prélevé par Sound Energy pour une période de deux ans à compter de la première production de la phase 2.

Par ailleurs, Sound Energy annonce avoir levé jusqu’à 4 millions de livres sterling au moyen d’un instrument obligataire convertible non garanti de premier rang auprès d’un investisseur institutionnel. Le produit des billets convertibles, s’il est entièrement tiré, fournira des fonds à la société pour continuer à exécuter son développement de la phase 1 de la concession de Tendrara.

Par Ayoub Khattabi
Le 13/06/2023 à 14h26