Gisement gazier de Tendrara: les premières livraisons annoncées pour début 2024

Gisement gazier TE-10, à Tendrara (province de Figuig, dans l'Oriental) dont le permis d'exploitation est détenu par le groupe britannique Sound Energy.. Sound Energy/Twitter

À l’occasion de la publication de ses résultats annuels, la firme britannique d’exploration gazière Sound Energy annonce avoir réglé définitivement le litige qui l’opposait à l’administration fiscale. Graham Lyon, son président exécutif, a également révélé que la concession de Tendrara devrait générer ses premiers revenus début 2024.

Le 04/05/2023 à 13h00

«2022 a été une année de véritables progrès tangibles pour Sound Energy. Je suis ravi qu’à mesure que nous progressons dans les activités de construction, la société continue de maintenir tous ses engagements», se réjouit Graham Lyon, président exécutif de Sound Energy, cité dans un communiqué diffusé par la firme britannique d’exploration gazière à l’occasion de la publication de ses résultats annuels.

Le développement de la concession de Tendrara devrait générer ses premiers revenus début 2024, indique le numéro un de la firme britannique. Rappelons qu’en novembre 2021, Sound Energy et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) avaient signé un accord contraignant pour la vente du gaz naturel de la concession de Tendrara sur une durée de dix ans. Sound Energy s’est engagé dans ce sens à livrer au Gazoduc Maghreb-Europe un volume contractuel annuel allant jusqu’à 350 millions de mètres cubes de gaz naturel, et ce pendant une période de dix ans.

Un autre accord a été signé en avril 2021 avec Afriquia Gaz, à travers lequel Sound Energy s’engage à livrer un minimum de 100 millions de mètres cubes de GNL chaque année à la filiale d’Akwa Group, pour une période dix ans.

Par ailleurs, le patron de Sound Energy se félicite d’avoir réglé le litige fiscal qui opposait la société à l’administration fiscale. Créée en 2015, la filiale marocaine de Sound Energy avait fait l’objet d’un redressement fiscal concernant les impôts et taxes de la période 2016-2018. «La société a conclu un accord complet portant sur le règlement définitif de ses litiges fiscaux avec l’administration fiscale marocaine, sous réserve que le tribunal accepte que toutes les affaires soient retirées», souligne Sound Energy dans son communiqué.

Par Ayoub Khattabi
Le 04/05/2023 à 13h00