Gaming: le chinois Zeijiang Century Huatong Group cherche à investir au Maroc

Sophie Zhong, vice-présidente du groupe chinois CHT et ses collaborateurs, lors de leur rencontre avec Mehdi Bensaid (centre gauche), ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication. (Yassine Mannan/Le360)

Le 25/05/2024 à 18h35

VidéoLe ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication Mehdi Bensaid a annoncé ce samedi 25 mai 2024 à Rabat en marge de l’Expo Morocco Gaming l’intérêt que porte une société chinoise, CHT Zeijiang Century Huatong Group Co. Ltd, pour investir dans ce domaine.

La société CHT Zeijiang Century Huatong Group Co. Ltd veut s’installer au Maroc pour contribuer à faire de Rabat une ville de l’industrie des jeux électroniques, la première en Afrique, a affirmé en substance le ministre peu avant de recevoir une délégation représentant cette entreprise. Celle-ci était conduite par Sophie Zhong, vice-présidente du groupe CHT spécialisé dans le jeu vidéo.

Dans une déclaration pour Le360, cette dernière a exprimé la volonté de son groupe de s’installer prochainement au Maroc dans le but de promouvoir la production de sa société dans des sujets de vidéos loisirs «adaptés» à la réalité marocaine. «Nous avons fait une prospection du marché qui s’est révélé prometteur», a-t-elle dit en exprimant son optimisme quant à la réussite de l’expérience.

Sophie Zhong a en outre indiqué que sa délégation vient de visiter les locaux de Casablanca Finances. Il faut par ailleurs rappeler que vendredi, lors de l’inauguration de l’Expo Morocco Gaming, le Maroc et la France ont signé un accord prévoyant le renforcement de la coopération dans le domaine des industries culturelles.

La convention a été conclue en présence du ministère de la Culture et l’ambassadeur de France au Maroc, Christophe Lecourtier. Selon l’accord, ce partenariat, évalué à hauteur de 10 millions de dirhams, vise à dynamiser et à soutenir l’écosystème du jeu vidéo au Maroc. Parmi les initiatives prévues figurent notamment «la mise en place d’une formation certifiante de 1.000 heures», en vue d’offrir au Maroc une expertise multidisciplinaire dans les métiers liés au développement du jeu vidéo.

Par Mohamed Chakir Alaoui et Yassine Mannan
Le 25/05/2024 à 18h35