Exportations: le secteur automobile en pleine croissance

Le terminal Renault à Ksar Sghir, près de Tanger, ville côtière du nord-est du Maroc.

Revue de presseGrâce aux segments de la construction, du câblage et du powertrain, les exportations du secteur automobile ont augmenté de 27,4% en 2023. Une revue de presse tirée de La Vie Éco.

Le 04/02/2024 à 19h51

À fin décembre dernier, les exportations du secteur automobile ont atteint plus de 141,76 milliards de dirhams. Un montant qui témoigne d’une croissance de 27,4%, comparativement à la même période un an auparavant, explique l’Office des changes dans un récent bulletin dédié aux indicateurs mensuels des échanges extérieurs.

Cette évolution est essentiellement portée par l’accroissement des ventes du segment de la construction (+12,48 milliards de dirhams), de celles du câblage (+11,32 milliards) et du powertrain (+2,29 milliards), relaie l’hebdomadaire La Vie Éco qui cite le bulletin de l’Office des changes.

Par ailleurs, les ventes du secteur de l’électronique et de l’électricité ont augmenté de 28,4% et s’élèvent, à fin décembre 2023, à 23,86 milliards de dirhams.

Les exportations de textile et de cuir ont, quant à elles, progressé de 5% suite à l’augmentation des ventes des vêtements confectionnés (+6,9%) et des articles de bonneterie (+5,4%). Les ventes de chaussures, quant à elles, ont enregistré une baisse de 6,2%.

Selon l’Office des changes, les exportations du secteur aéronautique ont augmenté de 2,4%, portant sur un montant de près de 21,85 milliards de dirhams.

Pour le secteur de l’agriculture et de l’agro-alimentaire, les ventes ont en revanche enregistré une quasi-stabilité, attribuable au repli des ventes de l’industrie alimentaire (-1,8%) et de l’augmentation de la pêche et de l’aquaculture (+7,2%).

Enfin, pour les exportations des autres extractions minières, elles ont diminué de 3,4%. Les ventes de phosphates et de leurs dérivés se sont ainsi situées à 76,14 milliards de dirhams à fin décembre 2023, contre 115,48 milliards un an auparavant.

Cette baisse concerne aussi les ventes d’engrais naturels et chimiques (-30,7%), de l’acide phosphorique (-43,5%) et des phosphates (-38%).

Par Khalil Rachdi
Le 04/02/2024 à 19h51