Engrais verts: le programme d'investissements 2023-2027 ouvre de nouveaux horizons au groupe OCP, selon un économiste

L’économiste Badr Zaher Al Azrak, dans un entretien avec Le360, le 5 décembre 2022. . Said Bouchrit / Le360

Le 05/12/2022 à 16h57

VidéoDoté d’un investissement global de 130 milliards de dirhams, le nouveau programme d’actions 2023-2027 du groupe OCP, tel que présenté samedi 3 décembre 2022 devant le roi Mohammed VI, consolidera la première place mondiale du Maroc comme producteur d’engrais de nouvelle génération entièrement décarbonnée.

«Cette production d’engrais de nouvelle génération vise à assurer, à travers le groupe OCP, la sécurité alimentaire dans le monde, en particulier», a affirmé l’économiste Badr Zaher Al Azrak, dans un entretien avec Le360.

«Le programme d’investissement II du groupe OCP à l’horizon 2023 va révolutionner la production des engrais au Maroc, sur la base de nouvelles technologies axées sur les énergies renouvelables. Le Maroc passera de la 5e à la 1e place mondiale devant les Etats-Unis, la Chine, et l’Arabie saoudite», a expliqué cet expert.

Badr Zaher Al Azrak a rappelé que la phase I du programme 2012-2022, doté d’un investissement de 8 milliards de dollars, a permis au groupe OCP de réaliser des bénéfices conséquents à l’import et de créer environ 8.000 emplois. Le groupe a également renforcé son réseau sur le plan international en installant des unités de fabrication dans douze pays, répartis sur l’Asie (Inde et Pakistan) et l’Afrique (Nigéria, Ethiopie et Sénégal).

Cette phase II du programme du groupe OCP, 2023-2027, va intégrer la nouvelle stratégie liée à l’investissement vert qui va permettre une autonomie à l’office pour produire de l’électricité propre via les énergies renouvelables (solaires, éoliennes), a affirmé Badr Zaher Al Azrak.

Cette orientation stratégique «apportera au groupe OCP une économie de consommation de l’électricité classique de l’ordre de 7%», a-t-il estimé. Selon cet économiste, l’apport de l’investissement vert, initié par le roi Mohammed VI va «offrir à l’OCP la possibilité de substituer l’ammoniaque, dont il est le premier importateur mondial, par d’autres procédés liés recourant à l’hydrogène».

Les énergies propres vont également permettre au groupe OCP de se doter des moyens pour la fabrication des batteries lithium. Il faut rappeler que le nouveau programme d’investissement vert de l’OCP 2023-2027, a été présenté par le PDG du groupe, Mostafa Terrab, samedi 3 décembre au Palais royal de Rabat. Cet investissement global de 130 milliards de dirhams vise essentiellement à accroître les capacités de production d’engrais tout en s’engageant à atteindre la neutralité carbone avant 2040.

La cérémonie s’est inscrite «dans l’orientation volontariste impulsée par Sa Majesté le Roi, depuis plusieurs années, en matière de transition vers les énergies vertes et l’économie décarbonée». Elle est intervenue, a-t-on indiqué de source officielle, dans le prolongement de la réunion de travail présidée par le Souverain, le 22 novembre dernier, consacrée au développement des énergies renouvelables et aux nouvelles perspectives dans ce domaine.

Par Mohamed Chakir Alaoui et Said kadry
Le 05/12/2022 à 16h57