Batteries pour véhicules électriques: naissance au Maroc de la première gigafactory d’Afrique

Station de recharge de véhicules électriques, dans une station-service BP à Bridge, dans le New Jersey, le 6 mai 2021.  . Kena Betancur / AFP

Revue de presseA Marrakech, un mémorandum d’entente a été signé ce mercredi 31 mai entre le gouvernement marocain et le groupe sino-européen Gotion High-Tech. Objectif: définir les contours d’un projet de gigafactory, la première d’Afrique, et de son écosystème intégré dans le Royaume. Une revue de presse de La Vie Eco.

Le 31/05/2023 à 20h47

Décidément, la révolution de l’énergie électrique est bel et bien en marche en Maroc. Et sur ce registre, ce 31 mai restera gravé dans les annales. C’est en effet en ce mercredi qu’a été signé un mémorandum d’entente, à Marrakech, entre le gouvernement marocain et le groupe sino-européen Gotion High-Tech, qui compte pour actionnaire de référence le groupe automobile Volkswagen, afin de définir les contours d’un projet de gigafactory, la première d’Afrique.

Cet accord, indique l’hebdomadaire La Vie Eco dans son édition électronique, vise à renforcer la coopération dans des domaines liés aux énergies renouvelables et leur usage essentiellement dans la production de véhicules électriques.

Gotion High-Tech envisage ainsi d’installer un écosystème industriel de production de batteries pour véhicules électriques et de systèmes de stockage d’énergie au Maroc.

L’investissement, indique le quotidien, permettrait d’instaurer des solutions complètes de production de batteries pour une capacité qui pourrait atteindre, à terme, 100 GWh/an. L’usine serait localisée dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, et plus précisément dans la commune de Bouknadel. L’installation de cette plateforme au Maroc permettra, sur 10 ans, la création de 30.000 postes d’emploi.

L’implantation de cette importante structure nécessitera un investissement estimé à 65 milliards de DH, à l’horizon de 2030. Leader du secteur des batteries électriques, Gotion High-Tech compte près de 20.000 employés dans le monde, répartis sur plusieurs sites en Asie, Europe et Amérique du Nord. L’acteur international a réalisé en 2022 un chiffre d’affaires de 3,2 milliards de dollars, soit une augmentation de 122,59 % par rapport à l’année précédente.

Le secteur automobile marocain dispose d’un capacitaire devant atteindre 1 million de véhicules par an.

90% de la production automobile du pays est exportée à travers plus de 75 pays dans le monde. Les deux constructeurs automobiles installés sont intégrés dans un écosystème de près de 250 fournisseurs internationaux de rangs 1, dont 30 du top 100 global players mondial, tels que Magna, Aptiv, Sumitomo, Valeo, Denso, Lear, Marelli, Faurecia, ou encore Plastic Omnium.

Par Nabil Ouzzane
Le 31/05/2023 à 20h47