Agriculture: la filière de la tomate au coeur des discussions entre les professionnels et le ministère de tutelle à Agadir

Une grappe de tomates du Maroc. (Photo d'illustration). DR

Rationalisation de l’irrigation, promotion des productions hors-sol, utilisation des semences et de plants résistants aux maladies… Les voies d’amélioration de la filière de la tomate ont été au coeur des débats ce samedi 27 mai à Agadir.

Le 27/05/2023 à 20h50

Les professionnels du secteur agricole et le ministère de tutelle se sont réunis ce samedi 27 mai à Agadir pour discuter de l’avenir du secteur et les voies de maintien de son équilibre et sa pérennisation, notamment pour la culture de la tomate. La rencontre a été ainsi l’occasion de proposer des solutions et recommandations pour assurer la satisfaction des besoins du marché national, ainsi que la création d’emplois et les apports en devises.

Parmi ces mesures figure notamment la gestion des ressources hydriques, à travers l’adoption des systèmes économes en eau d’irrigation et la mobilisation des ressources non conventionnelles via le dessalement de l’eau de mer.

Pour assurer la pérennité de la filière de la tomate, les professionnels ont également appelé à entreprendre des actions de rénovation et de qualification des serres, la promotion des productions hors-sol, l’utilisation des semences et plants résistants aux maladies et la création d’une plateforme de commercialisation de nouvelle génération dédiée à la vente en gros à Aït Melloul, en plus de la réalisation des programmes de recherche en partenariat avec les professionnels.

Capitaliser sur les efforts déployés

Lors de cette rencontre, le ministre de l’Agriculture Mohammed Sadiki a rappelé la signature de contrat-programmes entre le gouvernement et l’interprofession qui a contribué au développement des productions autour de projets d’agrégation et permis l’exploration de nouveaux marchés et canaux de distribution aux niveaux national et international, ainsi que l’amélioration des conditions de production et l’encouragement de nouveaux investissements dans la cadre du Fonds de développement agricole (FDA) avec un montant de subvention cumulé qui a atteint 3,2 milliards de dirhams.

En vue d’accompagner les efforts déployés pour l’amélioration de la production et de la qualité, le ministre a cité le projet de l’Agropole du Souss Massa, une structure régionale qui offre un espace dédié au développement de la transformation et de la commercialisation et constitue une plateforme logistique et de services.

Cette réunion intervient suite à plusieurs rencontres de coordination et de suivi de la production et commercialisation des fruits et légumes, notamment la tomate au niveau de la région du Souss Massa, au cours desquelles les intervenants de la filière se sont engagés à ce que la campagne de production et de commercialisation se déroule dans de bonnes conditions.

Parmi ces mesures figure notamment la détermination des quantités destinées à l’export, selon l’offre et la demande, et l’adoption de décisions par le département, liées à l’exonération future de la TVA sur des produits destinés à la production agricole.

Par Safae Hadri
Le 27/05/2023 à 20h50