Un nouvel accord d’exploration gazière entre Chariot et l’ONHYM

Gisement gazier TE-10, à Tendrara (province de Figuig, l'Oriental) dont le permis d'exploitation est détenu par le groupe britannique Sound Energy.  . Sound Energy/Twitter

Revue de presseL’opérateur britannique a déjà identifié un champ de gaz conventionnel, peu profond sur la licence Loukos, en se basant sur des données sismiques 3D modernes existantes et des puits sur le bloc. Une revue de presse des Inspirations Eco.

Le 01/08/2023 à 20h20

Chariot Limited s’est allié à l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) dans le cadre d’un nouvel accord pétrolier pour une nouvelle licence d’exploration, Loukos Onshore, indique le quotidien Les Inspirations Eco ce mercredi 2 août.

Le quotidien précise que cette licence d’exploration couvre une superficie de 1.371 km² et qu’elle est adjacente aux licences offshore Lixus et Rissana de Chariot, cette dernière contenant la découverte et le projet de développement significatif de gaz «Anchois».

«Selon les termes du nouvel accord, Chariot détiendra un intérêt de 75% dans la licence Loukos, ainsi que l’exploitation, en partenariat avec l’ONHYM, qui détiendra un intérêt de 25%», explique le quotidien.

Pour Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office, Chariot dispose d’une compréhension et une connaissance substantielles de ce bassin grâce à ses vastes activités d’exploration dans la région, nous attendons avec impatience la concrétisation des travaux en cours en vue d’accélérer l’approvisionnement en gaz sur le marché national.

«Le nouvel accord s’inscrit dans la stratégie de Chariot visant à se concentrer sur les projets d’énergie de transition en Afrique, avec une forte emphase sur le gaz», souligne Les Inspirations Eco.

Duncan Wallace, directeur technique de Chariot, a assuré que cette licence onshore s’intègre naturellement à notre portefeuille existant au Maroc.

Loukos bénéficie de notre expérience offshore, et présente un cadre géologique similaire qui s’étend à notre licence Lixus. Les projets onshore présentent un développement à des coûts nettement inférieurs, ainsi qu’un marché industriel national à prix attractif prêt à être desservi.

Chariot note, par ailleurs, qu’elle a déjà identifié un champ de gaz conventionnel, peu profond, sur la licence Loukos, en se basant sur des données sismiques 3D modernes existantes et des puits sur le bloc.

Les perspectives sont géologiquement similaires aux projets offshore de Chariot, y compris la découverte de gaz Anchois, selon l’opérateur.

La société a l’intention de forer des cibles prioritaires, avec des plateformes de forage disponibles sur place.

Les engagements de la licence comprennent la revalorisation des données sismiques 2D et 3D existantes et des études préliminaires, ce qui aidera à évaluer pleinement le potentiel de la licence Loukos, y compris d’autres gisements et zones en dehors de celles couvertes par les données sismiques 3D existantes.

Par Nabil Ouzzane
Le 01/08/2023 à 20h20