Quel impact de l’organisation du Mondial 2030 sur l’économie marocaine?

Avec l’organisation de la Coupe du monde 2030, le Maroc pourrait engranger près de 1,2 milliard de dollars.. DR

Revue de presseUn rapport de Valoris Securities indique qu’avec l’organisation de la Coupe du monde 2030, le Maroc pourrait engranger près de 1,2 milliard de dollars. La perspective a d’ores et déjà stimulé d’importants projets d’investissement dans le Royaume. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Les Inspirations Eco.

Le 24/03/2024 à 21h03

Les retombées s’annoncent prometteuses. Selon un récent rapport de Valoris Securities, une société d’analyse financière et de courtage sur le marché boursier marocain, l’organisation de la Coupe du monde de la FIFA 2030, notamment au Maroc, pourrait injecter 1,2 milliard de dollars dans l’économie nationale. C’est ce que rapporte le quotidien Les Inspirations Eco dans son édition du lundi 25 mars. Le Maroc devrait accueillir un tiers des 104 matchs, et chaque match devrait rapporter entre 25 et 37,5 millions de dollars.

«L’annonce de l’organisation de la Coupe du monde a d’ores et déjà stimulé des projets d’investissement dans le Royaume. Des entreprises locales et même étrangères cherchent à bénéficier des incitations octroyées par la nouvelle charte de l’investissement, qui propose des abattements jusqu’à hauteur de 30% de l’investissement total, pour se lancer dans des projets, notamment dans le secteur touristique», lit-on.

Le gouvernement s’est engagé à mettre en place des incitations financières en faveur des investisseurs dans les secteurs de l’infrastructure, du tourisme, de l’industrie, de la santé et de l’eau, dans le but d’augmenter la part du secteur privé d’un tiers actuellement à deux tiers à l’horizon 2035.

Par ailleurs, en prévision de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2025 (CAN 2025) et de la Coupe du monde 2030, le Maroc prévoit de moderniser six stades de football et d’en construire un nouveau d’une capacité supérieure à 100.000 spectateurs, pour un coût total d’environ 20,5 milliards de dirhams.

Le tourisme devrait augmenter sa capacité d’hébergement de 40.000 chambres, pour atteindre un total de 330.000 chambres d’hôtel d’ici 2026. A titre d’exemple, lors du Mondial 2022 au Qatar, 1,4 million de touristes ont visité le pays hôte.

«S’agissant du secteur touristique, le pays s’est doté d’une feuille de route, avec l’objectif de porter le nombre de touristes à 17,5 millions d’ici 2026 et de dépasser les 120 milliards de dirhams de recettes. Le pays a alloué un total de 6,1 milliards de dirhams à la diversification de ses offres touristiques et à l’augmentation de la connectivité aérienne, dans le but d’attirer des touristes de pays extérieurs à l’Union européenne», rappelle Les Inspirations Eco.

Par Nabil Ouzzane
Le 24/03/2024 à 21h03