Mine de Zgounder: le canadien Aya Gold & Silver obtient un prêt de 100 millions de dollars pour augmenter sa capacité de production

Extraction d'argent, métal précieux, par des ouvriers dans la mine de Zgounder (à 200 km au sud de Marrakech). Le permis d'exploitation de cette mine est détenu par la société canadienne Aya Gold & Silver.. Aya Gold and Silver

La société canadienne d’extraction de métaux précieux Aya Gold & Silver a obtenu un accord de financement de 100 millions de dollars qui lui permettra d’augmenter ses capacités de production dans la mine d’argent de Zgounder.

Le 07/02/2023 à 16h42

Aya Gold & Silver a annoncé ce mardi 7 février avoir finalisé un accord de financement par emprunt à hauteur de 100 millions de dollars, dont 92 millions de dollars auprès de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et 8 millions de dollars auprès du Climate Investment Funds (CIF).

Ce financement lui permettra d’augmenter ses capacités de production dans la mine d’argent de Zgounder, à 200 km au sud de Marrakech, souligne le groupe canadien dans un communiqué.

Aya Gold & Silver avait indiqué, le 10 janvier 2023, que la production d’argent de sa mine de Zgounder a atteint 661.621 onces au quatrième trimestre de l’année écoulée, soit une hausse de 52% par rapport à la même période de 2021.

Sur l’ensemble de l’année 2022, la production d’argent de la mine de Zgounder a augmenté de 17,5% par rapport à 2021 avec un volume global de 1.880.707 onces.

En plus de Zgounder, le portefeuille minier d’Aya Gold & Silver comprend également les gisements polymétalliques de Boumadine, d’Amizmiz, d’Azegour et d’Imiter bis.

Par Safae Hadri
Le 07/02/2023 à 16h42