Exploration minière: le Canadien Aya Gold and Silver annonce une production record de sa mine d'argent de Zgounder

Extraction d'argent, métal précieux, par des ouvriers dans la mine de Zgounder (à 200 km au sud de Marrakech). Le permis d'exploitation de cette mine est détenu par la société canadienne Aya Gold and Silver. . Aya Gold and Silver

La société canadienne d’extraction de métaux précieux Aya Gold and Silver, détentrice du permis d’exploitation de la mine d’argent de Zgounder, a annoncé une production record à fin 2022, en hausse de 17,5% par rapport à 2021.

Le 11/01/2023 à 10h31

Le Canadien Aya Gold and Silver a indiqué mardi 10 janvier 2023 dans une mise à jour que la production d’argent de sa mine de Zgounder, à 200 km au sud de Marrakech, a atteint 661.621 onces au quatrième trimestre de l’année écoulée, soit une hausse de 52% par rapport à la même période de 2021. 

Sur l’ensemble de l’année 2022, la production d’argent de la mine de Zgounder a augmenté de 17,5% par rapport à 2021 avec un volume global de 1.880.707 onces. 

«2022 a été une année record à Zgounder, nos opérations minières ont dépassé les prévisions du quatrième trimestre (…). Ce fut également une année importante pour le développement de la mine et la construction de l'infrastructure, qui est essentielle à l'expansion de la mine de Zgounder», a déclaré à l’occasion Benoit La Salle, président d’Aya Gold and Silver. 

Le patron de la société minière a ainsi fait savoir qu’un programme d'exploration de forage, élargi à la fois à la mine de Zgounder et celle de Boumadine, sera mené au cours de l'année 2023 afin d'améliorer le rendement de ces deux sites. 

La société canadienne d’extraction avait annoncé précédemment son intention d’investir près de 140 millions de dollars pour quintupler d'ici 2024 la production de sa mine d'argent de Zgounder. 

Selon son président, Benoit La Salle, la société a obtenu 100 millions de dollars de prêts, dont 92 millions de dollars auprès de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et 8 millions de dollars auprès de Climate Investment Funds, en vue de financer son programme d’expansion.

En plus de Zgounder, le portefeuille minier d'Aya Gold and Silver comprend également le gisement polymétallique de Boumadine, d’Amizmiz, d’Azegour et d'Imiter bis.

Selon les dernières données communiquées par l'Office national des hydrocarbures (ONHYM), 13 projets pour la recherche des métaux précieux se poursuivent au Maroc, ainsi que 16 projets pour la recherche des métaux de base, 10 projets pour les roches et les minéraux industriels, 4 projets d'exploration minière et 2 projets relatifs à la géothermie et à l'hydrogène.

Par Safae Hadri
Le 11/01/2023 à 10h31