Les raisons de l'augmentation du prix du thé vert de Chine, selon un professionnel

La flambée du prix du thé vert au Maroc résulte de l’augmentation de son coût de revient.  . Anas Zaidaoui / Le360 (capture image vidéo)

Le 31/08/2022 à 12h19

VidéoVictimes de l'inflation, le prix de plus en plus de produits augmente. C’est le cas du thé vert de Chine, un ingrédient indispensable à l'art du thé à la menthe marocain. Les raisons qui expliquent cette hausse, Mohamed Astaib, le président de l'Association marocaine des industriels du thé et du café (AMITC), les détaille.

Comme pour beaucoup de produits de consommation courante, le prix du thé vert a lui aussi augmenté. Des hausses qui vont de 4 à 8 dirhams le kilogramme.

Pour Mohamed Astaib, le président de l'Association marocaine des industriels du thé et du café (AMITC), cette augmentation est due à la flambée du prix du transport des marchandises.

Le président de cette association professionnelle explique ainsi que le prix du fret est passé de 7.000-8.000 dollars, il y a un an, à plus de 15.000 dollars par conteneur. Il ajoute que le taux de change du dollar par rapport au dirham a lui aussi augmenté. Sans oublier le coût du packaging des produits, qui est quant à lui caractérisé par une hausse de l'ordre de 40%. 

Mohamed Astaib signale également que l’AMITC n’a pas voulu répercuter la totalité de la hausse subie sur le consommateur. Les marges des opérateurs ont été ainsi réduites, afin que les prix demeurent à des niveaux raisonnables. Les prix n’ont augmenté en effet que de 4 à 8 dirhams le kilogramme, au lieu des 10 à 15 dirhams qui auraient pu être répercutés.

S’agissant du stock disponible, le président de l’AMITC fait état de réserves pouvant couvrir une période de 4 à 6 mois, tout en signalant que les Marocains consomment annuellement entre 65.000 à 70.000 tonnes de thé vert, soit 2 kilogrammes par personne, et que les importations de thé du Royaume représentent 25% des exportations mondiales de thé en provenance de Chine.

Par Amine Lamkhaida et Anas Zaidaoui
Le 31/08/2022 à 12h19