Economie

Câble sous-marin Xlinks: des ambitions, mais toujours pas de visibilité sur le financement

Le projet de la start-up londonienne Xlinks n’en finit pas de susciter des remous, y compris auprès des médias britanniques, qui disent leurs doutes sur l’opportunité de rentabiliser cette connexion électrique reliant le Maroc au Royaume-Uni, nécessitant un investissement de plus de 22 milliards de dollars.

Par Wadie El Mouden
Le 23/08/2022 à 14h00
Cable électrique sous-marin - Cable HDVC - XLCC - Projet Xlinks
Un cable sous-marin de type HDVC, fabriqué par la compagnie britannique XLCC. | XLCC / Linkedin