Financement du projet Xlinks: la startup britannique active les discussions avec de nouveaux investisseurs

Sir Dave Lewis, président de la société spécialisée en énergie propre Xlinks.
Sir Dave Lewis, président de la société spécialisée en énergie propre Xlinks. . DR

Après avoir sécurisé les sites de fabrication des futurs câbles sous-marins qui serviront à transporter l’électricité entre le Maroc et le Royaume-Uni, la startup britannique Xlinks active les discussions avec ses potentiels investisseurs pour financer le développement de son projet révolutionnaire.

Le 30/04/2022 à 15h13

L’entreprise spécialisée en énergie propre Xlinks, qui ambitionne de fournir au Royaume-Uni de l’électricité verte produite et stockée au Maroc, grâce à l’installation d’un gigantesque parc solaire et éolien dans la région de Guelmim-Oued Noun, cherche des investisseurs pour le financement de la prochaine phase de ce projet pour le moins ambitieux.

Selon Sky News, Xlinks est sur le point d'entamer des discussions avec des investisseurs potentiels pour ce projet de 16 milliards de livres sterling (200 milliards de dirhams). La société s’apprête, dans ce sens, à embaucher des banquiers pour la conseiller dans sa démarche.

L’entreprise, qui a déjà obtenu jusqu’à 40 millions de livres sterling (500 millions de dirhams) pour financer son développement, prépare désormais des plans pour sécuriser les milliards de livres de financement nécessaires à la construction de vastes parcs éoliens et solaires au Maroc, ainsi que des usines pour fabriquer le câble sous-marin qui reliera les deux pays.

Pour ce faire, Xlinks a l’intention de lever une combinaison de dettes et de capitaux propres, selon son président, Sir Dave Lewis, qui intervenait jeudi dernier sur le «Business Podcast» de Ian King sur Sky News.

Les sites de fabrication de Hunterston, en Écosse -où une centrale nucléaire est en cours de démantèlement-, de Teesside et de Port Talbot, au Pays de Galles, ont tous été sécurisés et sont en cours de développement, assure Sir Dave Lewis.

En effet, le fabricant de câbles anglais XLCC a récemment annoncé la construction de l’usine de Hunterston, dont la première production sera destinée au projet Xlinks Morocco-UK. XLCC fournira quatre câbles sous-marins de 3.800 km. La pose du premier câble devra se faire dès 2025 pour une mise en ligne en 2027, tandis que les trois autres devraient être lancés en 2029.

La première phase du projet, prévue entre 2025 et 2027, permettra ainsi de relier l’énergie éolienne et solaire produite au Maroc à Alverdiscott, dans le nord du Devon, au sud-ouest de l'Angleterre. «Le câble sous-marin sera relié au réseau national dans le North Devon. Si le projet est lancé avant la fin de cette année, l'électricité commencera à circuler en 2027 et le projet pourra tourner à son potentiel maximum en 2030», assure le président de Xlinks.

«Le Sahara est l'un des meilleurs endroits au monde pour générer de l'énergie verte, puisqu'il jouit d'un soleil éclatant mais aussi de beaucoup de vent en fin de journée, ce qui permet d'accroître significativement la période de production d'énergie jusqu'à 18 heures par jour», précise-t-il.

Xlinks, qui s’apprête à construire une centrale solaire de plus de 10 GW dans le sud marocain dans le cadre de ce projet, a déjà reçu l’engagement du Royaume à mettre à sa disposition une réserve foncière de 150.000 hectares pour accueillir la ferme solaire photovoltaïque, les éoliennes ainsi que la batterie de 5 GW destinée au stockage de l’énergie produite sur le site.

Situé dans la région marocaine riche en énergies renouvelables de Guelmim-Oued Noun, le projet couvrira une superficie d'environ 1.500 km2 et sera connecté exclusivement à la Grande-Bretagne via des câbles sous-marins HVDC de 3.800 km.

A en croire les projections de Xlinks, ce projet générera 10,5 GW d'électricité zéro carbone. Cette production permettra d’alimenter plus de 7 millions de foyers britanniques d'ici 2030. Une fois terminé, le projet sera capable de fournir 8% des besoins en électricité du Royaume-Uni.

Par Safae Hadri
Le 30/04/2022 à 15h13