Projet Xlinks: le plus long câble sous-marin du monde, devant relier le Maroc au Royaume-uni, sera fabriqué en Ecosse

Un cable sous-marin de type HDVC, fabriqué par la compagnie britannique XLCC. . XLCC / Linkedin

Nouveau jalon vers la réalisation du projet Xlinks. L’usine qui fabriquera les câbles sous-marins reliant le Maroc au Royaume-Uni pour transporter l’électricité entre les deux continents sera construite à Hunterston, en Ecosse.

Le 22/04/2022 à 13h13

Des nouvelles du projet Xlinks, qui ambitionne de fournir au Royaume-Uni de l’électricité verte produite et stockée au Maroc, grâce à l’installation d’un gigantesque parc solaire et éolien dans la région de Guelmim-Oued Noun.

En effet, le fabricant de câble anglais XLCC s’apprête à construire une usine à Hunterston, en Ecosse, et sa première production sera destinée au projet Xlinks Morocco-UK, apprend-on auprès du média américain spécialisé en énergie durable Elektrek.

XLCC fournira ainsi quatre câbles sous-marins de 3.800 km. La pose du premier câble devra se faire dès 2025 pour une mise en ligne en 2027, les trois autres câbles devraient être lancés en 2029. La première phase du projet prévue entre 2025 et 2027 permettra de relier l’énergie éolienne et solaire produite au Maroc à Alverdiscott, dans le nord du Devon, au sud-ouest de l'Angleterre.

Cette initiative va presque doubler la production mondiale actuelle de fabrication de câbles HVDC. Les câbles sous-marins les plus longs du monde auront ainsi besoin de 90.000 tonnes métriques d’acier, précise Elektrek.

La conception du navire câblier qui devra servir dans la pose, le relevage et l’entretien des câbles sous-marins pour le transport futur de l'énergie électrique entre le Maroc et le Royaume-Uni a également été achevée.

En collaboration avec Salt Ship Design, l'équipe de XLCC travaille sur la sélection d'un chantier adéquat pour la construction du navire, la procédure d'appel d'offres est déjà lancée, l'objectif étant de sélectionner le chantier retenu d'ici la fin du deuxième trimestre 2022, fait savoir XLCC.

La start-up britannique Xlinks qui s’apprête à construire une centrale solaire de plus de 10 GW dans le sud marocain a déjà reçu l’engagement du Maroc à mettre à sa disposition une réserve foncière de 150.000 hectares pour accueillir la ferme solaire photovoltaïque, les éoliennes ainsi que la batterie de 5 GW destinée au stockage de l’énergie produite sur le site.

Le projet Xlinks est présenté par ses concepteurs «comme une nouvelle installation de production d'électricité entièrement alimentée par l'énergie solaire et éolienne, combinée à une installation de stockage de batteries. Situé dans la région marocaine riche en énergies renouvelables de Guelmim-Oued Noun, il couvrira une superficie d'environ 1.500 km2 et sera connecté exclusivement à la Grande-Bretagne via des câbles sous-marins HVDC de 3.800 km».

A en croire les projections de Xlinks, ce projet qui devrait mobiliser un investissement global de 22 milliards de dollars générera 10,5 GW d'électricité zéro carbone à partir du soleil et du vent pour fournir 3,6 GW d'énergie fiable pendant plus de 20 heures en moyenne par jour.

Cette production permettra d’alimenter plus de 7 millions de foyers britanniques d'ici 2030. Une fois terminé, le projet sera capable de fournir 8% des besoins en électricité de la Grande-Bretagne.

Par Safae Hadri
Le 22/04/2022 à 13h13