Lutte contre l'immigration clandestine: un soutien de l’UE au Maroc de 500 millions d’euros

Une embarcation sur la Méditerranée.
Une embarcation sur la Méditerranée. . DR

Revue de presseKiosque360. Consciente du rôle stratégique que Rabat joue dans la lutte contre la migration illégale, l’UE décide d’augmenter sensiblement son soutien au Royaume. Cet article est une revue de presse des quotidiens Assabah et Al Ahdath Al Maghribia.

Le 16/08/2022 à 18h31

 L’Union européenne (UE) s’apprête à accorder au Royaume une enveloppe de 500 millions d’euros pour soutenir ses efforts dans la lutte contre l'imigration clandestine.L’information a été rapportée par des médias espagnols avant d’être reprise par les principaux quotidiens arabophones paraissant mercredi 17 août, dont Assabah et Al Ahdath Al Maghribia.

Les deux quotidiens expliquent que l’UE envisage d’augmenter de 50% son aide aux efforts du Maroc dans la gestion des questions migratoires. L’enveloppe de 500 millions d’euros ainsi mobilisée permettra de financer les efforts déployés sur la période 2021-2027 et comprenant plusieurs volets de la coopération entre le Maroc et l’UE. Il est dans ce cadre question de renforcer les moyens de surveillance des frontières nord, mais également de lutte contre les réseaux d’immigration clandestine, le renforcement des moyens mis à disposition des services de sécurité en plus du renforcement de la coopération entre les deux parties en matière d’enquêtes et d’investigations.

Comme le rapportent les deux quotidiens, pour les médias espagnols, l’augmentation du soutien alloué au Maroc est un gage du rôle stratégique que joue le Royaume dans la gestion de la question migratoire, y compris en Europe. Elle intervient également après les événements d’il y a quelques semaines où plusieurs centaines de migrants subsahariens ont tenté d’accéder en force à l’enclave Melilla, opération qui s’est soldé par un bilan dramatique avec plusieurs morts du côté des migrants et plusieurs blessés du côté des forces de l’ordre.

Sur le même registre, les médias espagnols qui se sont fait écho du sujet rapportent également des données communiquées par le ministre de l’Intérieur local qui font état d’une nette amélioration au niveau de la lutte contre l’immigration clandestine depuis la Méditerranée. Alors que le pays enregistre globalement une légère hausse des migrants entrant sur son sol, de moins en moins parviennent a y accéder via la mer méditerranée, ce qui dénote des efforts déployés par le Maroc. En tout, sur les sept premiers mois de 2022, le nombre de migrants atteignant la rive sud de l’Europe via la Méditerranée a chuté de plus de 27% comparativement à l’année d’avant. De même, le nombre de migrants qui parviennent à rejoindre Sebta et Melilla enregistre une baisse de plus de 55% cette année.

Pour rappel, le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit avait reçu en juillet dernier la commissaire européenne aux affaires intérieures Ylva Johansson et le ministre espagnol de l’Intérieur Fernando Grande-Marlaska. Lors de cette rencontre, les trois parties ont longuement discuté de la migration irrégulière.

Par Fayza Senhaji
Le 16/08/2022 à 18h31