Nizar Baraka: «Chabat est un danger pour l’Istiqlal»

Nizar Baraka, l'éventuel futur successeur de Hamid Chabat, actuel SG du PI.  . dr

Revue de presseKiosque360. Nizar Baraka, candidat au secrétariat général du parti de l’Istiqlal (PI), met ouvertement en garde contre la reconduction de Hamid Chabat à la tête du parti de la Balance. «Le parti sera en danger et son avenir menacé», a-t-il affirmé.

Le 18/05/2017 à 19h59

La guerre des déclarations se poursuit au sein du parti de l’Istiqlal (PI) qui s’apprête à tenir son dix-septième congrès national ordinaire, en vue de renouveler ses instances dirigeantes.

Nizar Baraka, candidat potentiel au secrétariat général du parti de la Balance, vient de tirer à boulets rouges sur son adversaire, Hamid Chabat, actuel secrétaire général. «Au cas où Hamid Chabat serait reconduit pour un deuxième mandat, le parti sera en danger et son avenir menacé», a-t-il déclaré. Et de préciser qu’il fera tout pour que ce scénario ne se produise pas.

Dans un entretien accordé au quotidien Akhbar Al Yaoum, à paraître dans son édition de ce vendredi 19 mai, l’actuel président du Conseil économique, social et environnemental, a affirmé que «sous l’ère de Chabat, le parti de l’Istiqlal a subi des échecs cuisants lors de tous les rendez-vous électoraux». Il a également précisé que le parti de la Balance a perdu 30% de sa masse électorale. «De même qu’il est aujourd’hui politiquement isolé: nous ne sommes ni dans l’opposition ni au sein de la majorité gouvernementale», a-t-il fait remarquer.

A propos de sa décision de présenter sa candidature pour prendre les commandes du parti, Baraka a fait savoir qu’aucune instance externe à l’Istiqlal ne le soutient, hormis des militants de son propre parti. «Les militants du parti ne cessent, depuis 2012, de me demander de présenter ma candidature au secrétariat général du parti», a-t-il révélé. Demande à laquelle il répond aujourd’hui pour assurer l’unité du parti, a-t-il conclu.

Par Mohamed Younsi
Le 18/05/2017 à 19h59