Students’ Innov’Up: l’Université Euromed de Fès, la BEI et l’UE récomponsent les projets innovants

L'Université Euromed de Fès. . MAP

Trois équipes porteuses d’idées de projets durables ont été récompensées, ce vendredi 12 mai à Fès, lors du hackathon «Students’ Innov’Up» organisé par l’Union européenne, la Banque européenne d’investissement et l’Université Euromed de Fès.

Le 13/05/2023 à 08h03

Dans le cadre des actions de l’Union européenne (UE) en faveur de la jeunesse, en particulier la campagne de communication «Men Chabab Qrab», lancée en 2023, la Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Université Euromed de Fès ont organisé le hackathon «Students’ Innov’Up» dans l’objectif d’encourager les jeunes étudiants à entreprendre et innover en développant des solutions entrepreneuriales en lien avec l’environnement et le changement climatique.

La finale organisée ce vendredi 12 mai a clôturé une période de pré-hackathon de quatre semaines, au cours de laquelle 12 équipes sélectionnées, parmi près de 200 candidatures reçues, de bénéficier d’un programme de formation dense avec des formateurs et des coachs issus de l’entrepreneuriat, mobilisés pour les accompagner dans la structuration et la précision de leur idée de projet autour de la thématique de l’environnement et du développement durable, indique un communiqué de l’Université Euromed de Fès.

Cet accompagnement a pris un coup d’accélération avec de nombreuses sessions supplémentaires tenues lors d’un hackathon regroupant les 12 équipes, les 11 et 12 mai à l’Université Euromed de Fès. Quatre équipes ont présenté des solutions dans l’agriculture durable, trois dans l’économie des ressources en eau, deux dans la gestion des déchets, une dans la mobilité durable, une dans la préservation de la biodiversité et une dans les biomatériaux.

«Nous sommes ravis d’accueillir ce hackathon sur l’innovation organisé par l’Union européenne en partenariat avec la Banque européenne d’investissement et l’Université Euromed de Fès, auquel ont participé plusieurs jeunes issus des différentes régions du Maroc. Quel plaisir et quelle joie de constater la qualité des solutions proposées par notre talentueuse jeunesse, qui est notre capital premier pour l’avenir technologique et d’innovation de notre pays», a souligné, à l’occasion, Mostapha Bousmina, président de l’Université Euromed de Fès.

Le jury de la compétition était composé de Patricia Llombart Cussac, ambassadrice de l’Union européenne au Maroc, Anna Barone, cheffe de représentation de la BEI au Maroc, Mostapha Bousmina, président de l’Université Euromed de Fès, Omar Tajmouati, président de la branche régionale Fès-Meknès de la Confédération générale des entreprises du Maroc, et Omar Amrani, directeur de l’innovation et de la pédagogie à StartUp Station.

«C’est pour moi un immense plaisir d’être présente à ce 1er Hackathon de l’innovation organisé par l’Union européenne, avec la Banque européenne d’investissement et l’Université EuroMed de Fès. Ce concours vise à encourager les jeunes étudiants à entreprendre et à innover en développant des solutions entrepreneuriales en lien avec l’environnement. Je suis heureuse de découvrir tous ces jeunes talents marocains et honorée de faire partie du jury qui a décerné les trois premiers prix aux équipes gagnantes. La jeunesse, l’entrepreneuriat et le partenariat vert sont des axes majeurs de notre coopération Maroc-UE. Et ce Hackathon l’illustre parfaitement», a déclaré Patricia Llombart Cussac.

De son côté, Ana Barone a déclaré: «La BEI soutient l’innovation, l’entrepreneuriat et le capital humain car ils sont essentiels pour atteindre nos objectifs climatiques et façonner un monde plus résilient et sobre en carbone. L’innovation est en effet clef pour faire face aux nombreux enjeux dans les domaines de l’agriculture, de l’eau, de la gestion des déchets, de la mobilité et de la biodiversité.»

Et d’ajouter: «En s’attaquant à ces défis, le concours Students’ Innov’Up n’est pas qu’une compétition entrepreneuriale, c’est une pépinière de solutions innovantes et créatives pour l’environnement et le climat. La BEI, en tant que banque du climat, est ravie de participer à cette initiative aux côtés de la délégation de l’Union européenne et de l’UEMF, avec qui nous entretenons un partenariat de grande qualité.»

Parmi les trois prix remis, le premier, d’une valeur de 3.000 euros, a été octroyé à Woolvironement, dédié à la valorisation des déchets de laine dans le traitement des eaux usées et qui est portée par Abdelkrim Boumegnane et Kaoutar Abdel-Mouttalib de Casablanca.

Le second prix, d’une valeur de 2.000 euros, a été octroyé à Vertirocco, visant l’intégration de l’agriculture aéroponique (vertical farming) au Maroc via la technologie «aeroponic towers», portée par Leila El M’ghazli et Houssam Titol de Taounate et Témara.

Le troisième prix, d’une valeur de 1.000 euros, est revenu à Greenov, visant la valorisation des biodéchets ménagers, portée par Hasnae Wahmane et Fatima Zahra Daoukali de Meknès.

En plus de ces prix, qui sont sous forme d’équipement informatique, les équipes bénéficieront d’un accompagnement supplémentaire «post-hackathon» sous forme de sessions de coaching personnalisé pour les aider à aller plus loin dans leurs projets.


Par Majda Benthami
Le 13/05/2023 à 08h03