Selon le FMI, l’attribution de la LCM au Maroc reflète sa stabilité face aux chocs récents

Jihad Azour, directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale du Fonds monétaire international (FMI).. DR

La Ligne de crédit modulable (LCM) accordée au Maroc confirme la capacité du Royaume à maintenir sa stabilité face aux chocs successifs récents, a affirmé, vendredi à Rabat, Jihad Azour, directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale du Fonds monétaire international (FMI).

Le 29/04/2023 à 14h00

La Ligne de crédit modulable récompense également les différentes réformes et politiques mises en œuvre par le Maroc au cours des dernières décennies, ainsi que son engagement continu à maintenir ces politiques à l’avenir, a souligné Jihad Azour, le directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale du Fonds monétaire international (FMI).

«La qualification pour la LCM est aussi un accomplissement notable qui reflète la solidité du cadre institutionnel et des fondamentaux économiques du Royaume», a-t-il soutenu lors d’une rencontre avec les étudiants volontaires mobilisés par le ministère de l’Économie et des Finances auprès des universités marocaines pour les Assemblées annuelles 2023 du Groupe Banque Mondiale (BM) et du FMI.

Par ailleurs, M. Azour a mis en avant l’importance des Assemblées annuelles BM-FMI qui se tiendront en octobre prochain à Marrakech, notant qu’il s’agit là d’une occasion de débattre un certain nombre de questions clés susceptibles de façonner l’avenir de l’économie mondiale, notamment dans un contexte marqué par des crises successives (crise sanitaire, hausse de l’inflation, conflit en Ukraine…).

L’importance de ces assemblées réside également dans le fait qu’elles réunissent des décideurs économiques et financiers du monde entier, a-t-il fait savoir. Il s’agit en l’occurrence de plus de 10.000 dirigeants d’institutions financières internationales privées et publiques, des acteurs clés de l’industrie de la gestion d’actifs et de l’industrie financière et des experts internationaux qui seront présents à Marrakech en octobre prochain.

D’ici là, plus de 40 événements seront organisés, dont certains au Maroc et d’autres en Afrique. L’accent y sera mis sur trois thématiques principales: la reconstruction de la résilience macroéconomique, la transformation structurelle et la coopération mondiale et la lutte contre la fragmentation.

Cette rencontre avec les étudiants volontaires s’inscrit dans le cadre des préparations des réunions annuelles du FMI et de la Banque mondiale, qui se dérouleront à Marrakech du 9 au 15 octobre prochain. L’édition de Marrakech marque le retour de ce rendez-vous en Afrique, après 50 ans d’absence du continent et les rencontres tenues à Nairobi, au Kenya.

Cet événement réunit chaque année les dirigeants du secteur public (banques centrales, ministères des finances, parlementaires) et du secteur privé, ainsi que des représentants d’organisations de la société civile et des experts issus des milieux universitaires.

Par Le360 (avec MAP)
Le 29/04/2023 à 14h00