Oasis: des conventions pour une agriculture résiliente et éco-efficiente

Jeunes palmiers dattiers (Phoenix dactylifera), dans une oasis marocaine.  . MAP

Revue de presseKiosque360. 61 conventions d’appui aux projets et initiatives locales pour l’adaptation de l’agriculture oasienne aux changements climatiques dans le Tafilalet ont été signées. Objectif: l’instauration d’une agriculture résiliente et éco-efficiente. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Les Inspirations Eco.

Le 18/12/2022 à 21h14

Le ministre de l’Agriculture Mohammed Sadiki a présidé samedi 17 décembre 2022 à Errachidia, la cérémonie de signature de conventions d’appui aux projets et initiatives locales. Il a également présidé les conseils d’administration des Offices Régionaux de Mise en Valeur agricole de Ouarzazate et Tafilalet.

Ainsi, 61 conventions d’appui aux projets et initiatives locales ont été signées, lit-on dans Les Inspirations Eco du lundi 19 décembre. Cette signature intervient dans le cadre du Programme du développement de l’irrigation et d’adaptation de l’agriculture aux changements climatiques (PDIAA-CC) à l’aval du barrage Kaddoussa co-financé par l’Agence Française de Développement (AFD), Green Climate Fund et l’Etat Marocain. Ce projet vise à sécuriser, développer et rendre plus résilientes aux changements climatiques les activités agricoles sur un périmètre de 5000 ha dans les oasis à l’aval du barrage Kaddoussa.

D’un montant global de 23,65 millions de dirhams avec une contribution des bénéficiaires de 3,65 millions de dirhams, les projets ont été sélectionnés à travers un appel à projets qui a pris en considération les dimensions de durabilité, l’employabilité, et l’impact sur l’environnement, tout en favorisant les initiatives des femmes et des jeunes ruraux.

Cette action s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie Génération Green qui vise l’instauration d’une agriculture résiliente et éco-efficiente, l’amélioration des conditions de vie et d’établissement en milieu rural ainsi que la création d'emplois.

Les 61 projets sélectionnés sont portés par 30 coopératives agricoles, 18 associations, 7 coopératives de services, 3 fondations, 2 associations des usagers eaux agricoles (AUEA) et un GIE des dattes. S’agissant de la nature des projets, 24 portent sur l’agriculture, 16 sur l’employabilité des jeunes, suivis de 13 concernant l’amélioration des conditions de vie (Education et divertissement) et 8 projets liés au tourisme et à l’artisanat, en synergie avec les activités agricoles.

Ces projets d’initiatives locales ciblent 1.700 personnes dont 21% de femmes. Ils permettront de créer 190 emplois permanents et plus de 270 emplois saisonniers.

Les travaux des conseils ont été consacrés à la présentation de l'état d'avancement des réalisations physiques et financières de l’exercice 2022 ainsi que le plan d’action et projets programmés dans le cadre du budget au titre de 2023.

Ce fut l’occasion de revenir sur l’état d’avancement de la mise en œuvre de la stratégie Génération Green à l’échelle de la région Draa-Tafilalet. Ainsi, concernant le premier fondement relatif à l’élément humain, plus de 80.000 agriculteurs ont été inscrits à la CNSS, représentant 60% de l’objectif, et 1737 jeunes entrepreneurs des ayants-droits ont été accompagnés pour la réalisation d’exploitations agricoles modernes. Concernant le fondement relatif à la pérennisation du développement agricole, les principaux acquis se résument en l’équipement de plus de 65.000 ha en goutte-à-goutte et la mise en place de trois nouvelles unités de valorisation de la pomme et de la datte.

Par Nabil Ouzzane
Le 18/12/2022 à 21h14