Mines: le Canadien Aya Gold & Silver obtient sept nouveaux permis d’exploitation de cuivre et d’argent à Tirzzit

Extraction d'argent, métal précieux, par des ouvriers dans la mine de Zgounder (à 200 km au sud de Marrakech). Le permis d'exploitation de cette mine est détenu par la société canadienne Aya Gold and Silver. Aya Gold and Silver

La compagnie minière canadienne, Aya & Gold Silver a annoncé ce jeudi 29 juin, l’acquisition de sept permis de cuivre et d’argent dans la mine de Tirzzit , située à 25 km de sa mine d’argent de Zgounder. L’entreprise prévoit d’effectuer une analyse approfondie des données historiques de cet important gisement minier de près de 68 km², avant d’entamer les travaux avant fin 2023.

Le 29/06/2023 à 16h16

Le Canadien Aya Gold & Silver élargit son portefeuille minier au Maroc. L’entreprise, spécialisée dans l’extraction de métaux précieux, annonce ce jeudi 29 juin, l’acquisition de la mine de cuivre de Tirzzit, un ensemble de sept permis de cuivre et d’argent, située à 25 km de sa mine d’argent de Zgounder.

Concrètement, il s’agit de sept permis couvrant une superficie de 67,7 km², dont cinq permis d’exploration et deux licences minières, dont l’un d’entre eux abritant une mine historique de cuivre à haute teneur.

Cette opération, d’un montant total d’environ 4,9 millions de dollars, lui permet de contrôler 100% des parts de cette mine historique. «La transaction reste soumise à l’approbation finale de la Bourse de Toronto et à l’approbation réglementaire du Royaume du Maroc. Les actions d’Aya émises dans le cadre de la transaction sont soumises à une période de détention statutaire de 4 mois, conformément aux lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables», précise la société.

Programme de forage en 2024

Après l’acquisition des permis, Aya se projette déjà dans la phase d’exploration du projet de Tirzzit. L’entreprise prévoit dans une première phase, d’effectuer une analyse approfondie des données historiques de ce gisement minier, notamment les données de forage, avant d’entamer les travaux sur le terrain avant fin 2023. «En fonction des résultats, un premier programme de forage est envisagé en 2024», indique-t-elle.

«L’acquisition de Tirzzit s’inscrit dans notre objectif d’étendre notre empreinte minérale au Maroc et d’accroître nos ressources. Elle offre également une exposition à long terme à un nouveau district minier potentiel à une distance de camion de Zgounder», déclare Benoit La Salle, PDG de la compagnie.

«Très peu de travaux d’exploration ont été réalisés à ce jour sur les nouveaux permis, ce qui offre à notre équipe l’opportunité de débloquer rapidement de la valeur pour toutes les parties prenantes. Nous sommes impatients de lancer un programme d’exploration et de maximiser la valeur à court terme», poursuit-il.

Rappelons qu’Aya Gold & Silver exploite la mine de Zgounder, située à 200 km au sud de Marrakech. L’une des plus grandes mine d’argent du Maroc, avec la mine d’Imiter exploitée par le groupe Managem. Un site qui rapporte gros à la minière canadienne.

Plus d’1 million d’onces d’argent produits en 2022

En clair, l’entreprise y a produit 474 813 onces d’argent à fin mars 2023, d’après ses résultats financiers et opérationnels intermédiaires pour le premier trimestre de l’année. Ce qui représente une hausse de 25% par rapport à la même période en 2022. Ses revenus ont également augmenté de 14% pour s’établir à 10,4 millions de dollars. L’objectif de la compagnie: produire entre 1,7 et 1,9 millions d’onces d’argent en 2023.

Cette performance s’ajoute aux bons résultats de l’année dernière, marquée par un volume de plus d’1,8 millions d’onces dans la même mine, soit une augmentation de 17,5% par rapport à 2021.

Il est important de préciser que l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) détient une participation de 15% dans la mine de Zgounder, et avait obtenu cinq permis adjacents à ladite mine, pour un montant de 67 millions de dirhams, après la signature d’un accord, en septembre 2022, avec Aya Gold & Silver.

Le 7 février 2023, l’entreprise canadienne avait obtenu un prêt de 100 millions de dollars pour financer son projet d’extension du même gisement, dont 92 millions octroyés par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et 8 millions de dollars émanant du Fonds d’investissement climatique (CIF).

En plus du projet de Zgounder, Aya exploite aussi la mine d’argent de Boumadine, située dans la région du Draâ-Tafilalet, dans les montagnes de l’Anti-Atlas, à environ 240 km de Ouarzazate. La société avait annoncé, en novembre 2022, l’accélération de l’exploration de ce site.

En plus de ces deux sites, Aya Gold & Silver gère également la mines d’Azegour, située à 80 km au sud-ouest de Marrakech, d’Amizmiz (Marrakech) et d’Imiter bis, située à environ 150 kilomètres de Ouarzazate.

Par Elimane Sembène
Le 29/06/2023 à 16h16