L'agriculture marocaine mise sur les énergies renouvelables

Mohammed Sadiki, ministre de l’Agriculture, lors de la séance des questions orales issues de la Chambre des représentants, lundi 2 janvier 2023. . DR

Revue de presseKiosque360. Au moins 20% de l’énergie utilisée dans le secteur devra provenir des énergies renouvelables d’ici 2030, indique le ministre de l’Agriculture, Mohammed Sadiki. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Les Inspirations Eco.

Le 12/01/2023 à 20h38

Le ministre de l’Agriculture, Mohammed Sadiki, a profité cette semaine de la conférence de presse dédiée à la présentation de la 15e édition du Salon international de l’agriculture de Meknès, prévue du 2 au 7 mai prochain, pour décliner les ambitions du Maroc en matière d'énergies renouvelables.

«Le recours massif aux énergies renouvelables s’applique également à ce secteur. Qu’il s’agisse de chauffage, de refroidissement ou d’autres fonctions énergétiques, il existe de nouvelles technologies capables de répondre aux besoins énergétiques des exploitations agricoles», indique à ce titre le quotidien Les Inspirations Eco dans son édition de vendredi 13 janvier.

Sadiki a d’ailleurs fait savoir que parmi les objectifs de cette édition, figure justement l’utilisation des énergies renouvelables. «Au moins 20% de l’énergie utilisée dans le secteur agricole doit provenir des énergies renouvelables d’ici 2030», a-t-il précisé, cité par le quotidien.

Durant les cinq jours du salon, les exposants auront l’opportunité de valoriser leurs produits et de promouvoir leurs activités, mais aussi de mettre en avant les innovations de chaque filière et les avancées dans les différents domaines composant la chaîne de valeur du secteur agricole, notamment en matière d’utilisation de nouvelles sources d’énergies propres.

Le salon sera aussi l’occasion de mettre en avant l’économie sociale et solidaire, portée par les coopératives. «Nous avions entamé ce salon avec 20 coopératives qui exposent leurs produits locaux, et nous ne disposions pas de tous les standards en termes de produits, ou d’agréments sanitaires. Aujourd’hui, nous avons des difficultés à trouver de la place pour tout le monde. Ce qui veut dire qu’on a franchi tout un ensemble d’étapes», s’est réjoui le ministre, précisant que les petites coopératives sont entièrement prises en charge. Tout comme une vingtaine de milliers d'agriculteurs de toutes les régions du Royaume qui sont invités gracieusement à visiter le salon.

Pour rappel, le salon devrait accueillir 900.000 visiteurs, 1.400 exposants et 65 pays participants. Le thème retenu pour cette édition se focalise sur la sécurité alimentaire, élément fondamental de la stratégie «Generation Green». L’édition verra également la signature de 50 conventions.

Par Nabil Ouzzane
Le 12/01/2023 à 20h38