La part des énergies renouvelables portée à 19,5% du mix électrique national, l’éolien principal contributeur

Le parc éolien de Koudia Al Baida, situé à Tétouan. . DR

La contribution des énergies renouvelables à la production électrique nationale a connu une évolution remarquable pour se situer à 19,5% à fin 2021, portée notamment par le développement des projets éoliens et solaires.

Le 05/01/2023 à 11h36, mis à jour le 05/01/2023 à 13h30

La puissance électrique installée renouvelable au Maroc est passée de 1.221 MW en 2001 à 4.067 MW en 2021, selon le premier rapport annuel de l’Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE). À fin 2021, la part des énergies renouvelables a été de 19,5 % du mix électrique national. 

En termes de production, le parc des centrales électriques à base d’énergie renouvelable a contribué en 2021 à un volume injecté dans le réseau de transport de 7.972,8 GWh contre 7.278,7 GWh en 2020, soit +9,5% en variation annuelle.

La puissance installée de source renouvelable est répartie pour la même année entre l'éolien à hauteur de 36%, l’hydraulique (32%), le solaire (21%) et les STEP (stations de transfert d'énergie par pompage) à hauteur de 11%.

La production d’énergie éolienne s'élève en 2021 à 5.024,3 GWh contribuant à hauteur de 11,9% au volume d’énergie injectée au niveau du réseau. La production d’énergie solaire atteint quant à elle 1.802,27 GWh sur la période, contribuant à 4,4% au volume de l’énergie injectée au niveau du réseau de transport.

La production hydraulique (y compris le turbinage STEP) réalisée en 2021 est de 1.212,65 GWh contre 1.290,08 GWh enregistrés en 2020, contribuant à hauteur de 2,9% au volume total de l’énergie injectée au niveau du réseau de transport.

Dans son rapport, l’ANRE note que le développement de l’énergie éolienne a connu une évolution remarquable, en particulier après le lancement du marché de développement des énergies de source renouvelable régi par la loi n°13-09. 

La capacité installée de source solaire est passée de 20 MW en 2010, produite par la centrale Ain Beni Mathar, pour atteindre un total d’environ 831 MW grâce aux projets solaires développés par MASEN (Noor 1, Noor 2, Noor 3, Noor 4, PV Laâyoune et PV Boujdour) et par l’ONEE (Assa, Erfoud, Zagora et Missour).

De manière générale, les centrales à charbon restent prépondérantes dans la production de l’électricité au Maroc, dans la mesure où leur production a atteint 67,8% de la production totale. À cela s’ajoute la production à partir du fioul et du gasoil à hauteur de 2,6% et à base de gaz pour une part de 8,3%. 

Par Safae Hadri
Le 05/01/2023 à 11h36, mis à jour le 05/01/2023 à 13h30