Importations de contreplaqué chinois: prorogation et hausse du droit antidumping

Plaques de contreplaqué.  . DR

Le ministère de l’Industrie et du commerce a décidé de reconduire et réviser à la hausse le droit antidumping appliqué sur les importations du contreplaqué en provenance de Chine. Cette mesure vise à protéger l’industrie nationale, considérablement affectée par cette concurrence qui bénéficie d’une marge de dumping très avantageuse.

Le 13/07/2023 à 15h32

Bonne nouvelle pour les fabricants de contreplaqué au Maroc. Le ministère de l’Industrie et du commerce a décidé de reconduire, pour une durée de cinq ans, le droit antidumping sur les importations du contreplaqué en provenance de Chine. Dans un avis public daté du 11 juillet, le département de Ryad Mezzour indique que cette décision a été prise à la suite d’une enquête initiée le 26 juillet 2022.

Mieux, le taux qui était de 25%, passera à 76%, apprend-on. Ce taux représente «la marge de sous-cotation, calculée sur la base de la différence entre les prix d’import du contreplaqué originaire de Chine et ceux pratiqués à la vente par l’industrie nationale».

En effet, un droit antidumping est appliqué sur les importations de contreplaqué chinois depuis le 21 janvier 2013. Reconduit le 26 juillet 2018 pour une durée de quatre ans, il a ensuite été maintenu provisoirement après son expiration en juillet 2022, en attendant les résultats de l’enquête susmentionnée.

Cette dernière a révélé que la marge de dumping du contreplaqué chinois est de 199,67%. Ce qui a grandement impacté les fabricants marocains entre 2018 et 2021. «Il a été démontré l’existence d’une baisse considérable de 19% et 11% respectivement pour les volumes vendus et la part de marché de la branche de la production nationale (BPN), conjuguée à un accroissement des importations du contreplaqué originaire de Chine de 419%», explique le ministère de l’Industrie.

Les producteurs nationaux ont également enregistré des pertes d’emplois de l’ordre de 11% durant cette période, à cause de la concurrence chinoise. Une situation qui pourrait s’aggraver si la mesure antidumping est supprimée.

Par Elimane Sembène
Le 13/07/2023 à 15h32