Électricité: première réunion entre l'ONEE et la nouvelle agence de régulation

De g à d: Abdellatif Bardach, président de l'ANRE et Abderrahim El Hafidi, DG de l'ONEE. . DR

Dans un communiqué conjoint, l’ANRE et l’ONEE annoncent la tenue, ce mardi 6 juillet 2021, à Rabat, d’une réunion consacrée au lancement formel des différents chantiers prévus par la loi 48.15 relative à la régulation du secteur de l'électricité et à la création de l'autorité nationale de régulation de l'électricité.

Le 06/07/2021 à 18h48

Lors de cette réunion, le président de l’Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE), Abdellatif Bardach, a rappelé les chantiers prioritaires que cette dernière vient de lancer et dont elle compte accélérer la réalisation, en concertation étroite avec les différentes parties prenantes, au premier rang desquelles figure l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Il a, en particulier, mis l’accent sur la séparation comptable entre les activités de transport et les autres activités de l’ONEE, le tarif d’accès aux réseaux et le code réseau garantissant un accès équitable au réseau national de transport d’électricité, poursuit la même source.

Pour sa part, Abderrahim El Hafidi, directeur général de l’ONEE, a souligné que le Maroc a réalisé des performances appréciables, depuis 2009, notamment dans le domaine des énergies renouvelables. Il a également mis l’accent sur les efforts consentis par son établissement pour étendre et renforcer le réseau malgré les contraintes liées au caractère capitalistique et coûteux des investissements.

A l’issue de cette réunion, les deux responsables ont affirmé leur détermination à joindre leurs efforts pour avancer, dans les meilleurs délais, sur les différents chantiers ouverts afin de contribuer à la réalisation des objectifs de la transition énergétique, fixés conformément aux hautes directives royales.

Il a été convenu, dans ce cadre, de commencer par mettre en place un groupe de travail conjoint chargé de suivre, entre autres, le chantier de séparation comptable, prérequis fondamental, pour garantir l’ouverture progressive du marché dans le respect des exigences en matière de qualité et de sécurité d’approvisionnement en énergie électrique, conclut le communiqué conjoint de l’ANRE et de l’ONEE.

Par Ayoub Khattabi
Le 06/07/2021 à 18h48