Diapo. Showroom de la CGI Marina: table rase

DiaporamaLe showroom de la CGI à l’entrée de la Marina de Casablanca a complètement disparu. Il a été rasé samedi et dimanche alors que le bras immobilier de la CDG n’a pas dit un mot sur cette démolition qui a pris de court tout le monde.

Le 25/01/2016 à 17h42
Le360 : Adil Gadrouz

Dans la nuit de samedi à dimanche, de gros engins ont débarqué à l’entrée de la Marina de Casablanca pour raser le showroom de la CGI (Compagnie générale immobilière, relevant de la CDG).

Les rumeurs les plus folles ont circulé concernant cette démolition surprise décidée par les autorités, mais aucune explication officielle n’a été avancée.

La CDG et sa filiale se murent dans le silence et évitent les questions de la presse.

Ce lundi, les cadres de la CGI affectés à ce showroom ne savaient pas à quel saint se vouer. «Ils n’ont même pas eu le temps de récupérer les dossiers du personnel et des clients ainsi que les quelques effets laissés dans leurs bureaux», affirme une source.

Car, lors de la démolition, tout y est passé: mobilier de bureau, contrats de particuliers, contrats avec les prestataires… Au troisième étage, le bureau du patron de la CDG (meublé pour 1.2 million DH) est également passé à la trappe.

Ce showroom était à l’origine une baraque de chantier qui devait disparaître à la fin des travaux. Sauf que Al Manar Developpement Company (filiale à 100% de la CGI) a décidé d’en faire son siège avant, par la suite, de le céder à la maison-mère pour 65 millions DH.

La CGI comptait en faire le siège de sa direction régionale pour Casablanca-Settat, étant détentrice de tous les documents légaux: autorisation des autorités, titre foncier et réception définitive.

Aujourd’hui, tout tombe à l’eau ou plutôt tout est tombé en ruines. 

Par Mohammed Boudarham
Le 25/01/2016 à 17h42

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800