Connectivité numérique: Orange Maroc intègre le projet de câble sous-marin Médusa, le plus long de Méditerranée

Le DG d’Orange Maroc, Hendrik Kasteel et le DG de Médusa Submarine Cable System, Norman Albi lors de la signature d'un accord de colaboration entre les deux sociétés.  . DR

L’opérateur de télécommunications Orange Maroc a annoncé ce lundi 16 janvier 2023 sa participation au grand projet de connectivité numérique Medusa, qui ambitionne de relier l’Europe et le Maroc à travers un câble sous-marin, le plus long de Méditerranée.

Le 16/01/2023 à 12h32

Orange Maroc a conclu un accord avec Medusa Submarine Cable System afin d’offrir une solution d’interconnexion sécurisée, ouverte et performante entre l’Europe et le Maroc, a indiqué le groupe dans un communiqué. 

«Orange Maroc a décidé d’investir dans de nouvelles infrastructures d’accueil de câbles sous-marins dans la région de Nador pour renforcer l’attractivité du Maroc comme porte d’entrée des échanges numériques en Afrique. Cette nouvelle infrastructure permettra aussi de renforcer la souveraineté numérique du pays», a souligné l’opérateur. 

Avec ce projet, Orange Maroc contribuera à la production du premier câble sous-marin à relier les principaux pays de la Méditerranée, en partenariat avec Médusa. Concrètement, le système reliera les deux rives et disposera de 16 points d’atterrissage dans les pays adhérant au projet, dont le Maroc. 

L’objectif est de répondre aux défis actuels des connexions sous-marines, à savoir établir de nouvelles routes pour diversifier et décongestionner le trafic de données, gagner en capacité avec un plus grand nombre de fibres par câble et favoriser le libre accès à toutes les stations d’atterrissage européennes. Le système de câble comportera des segments qui proposeront jusqu’à 24 paires de fibre, et une capacité de 20 Tbps par paire de fibre, explique l’opérateur dans son communiqué. 

«Nous sommes particulièrement fiers de contribuer au projet de connectivité numérique transméditerranéenne en déployant dans la région de Nador l’infrastructure d’atterrissement et de câble sous-marin, qui permettra de relier le Maroc aux pays d’Afrique du Nord et d’Europe du Sud impliqués dans ce projet», a souligné à l’occasion Hendrik Kasteel, DG d’Orange Maroc.

Et d’ajouter: «En connectant nos infrastructures en fibre optique à ce système méditerranéen, nous renforcerons l’attractivité du Maroc comme porte d’accès numérique vers l’Afrique, tout en confirmant la souveraineté numérique du Maroc».

Aussi, Orange Maroc a évoqué son ambition d’intégrer le premier backbone africain en fibre optique baptisé Djoliba, issu de la mise en commun de plus de 20.000 km d’infrastructures terrestres et sous-marines du groupe Orange en Afrique de l’Ouest, pour un lien sécurisé de bout-en-bout entre 8 pays de la région. 

Par Safae Hadri
Le 16/01/2023 à 12h32