CGEM et IEBO: vers de nouveaux partenariats stratégiques

Chakib Alj, président de la CGEM. . DR

Revue de presseKiosque360. Lors du Forum économique Israël-Maroc tenu ce 15 mars à Tel-Aviv, une délégation d’hommes d’affaires marocains a échangé avec ses homologues israéliens afin de renforcer le partenariat d’affaires entre les deux pays. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

Le 15/03/2022 à 18h14

A l’occasion du Forum économique Israël-Maroc organisé mardi 15 mars à Tel-Aviv, les entrepreneurs marocains et israéliens se sont rencontrés pour parler affaires, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 16 mars. Initié par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la Israeli Business and Employers Association (IEBO) en marge du vol inaugural Casablanca -Tel-Aviv de la Royal Air Maroc (RAM), cet événement a réuni 80 chefs d’entreprises marocains et plus de 300 entreprises israéliennes de divers secteurs, ainsi que des personnalités comme le ministre israélien de la coopération régionale, Issawi Frej, le président de la CGEM, Chakib Alj, le président de la Manufacture Association of Israël, Ron Tomer, le président de la Federation of Israeli Chambers of Commerce, Uriel Shani et le chef du bureau de liaison du Maroc en Israël, Abderrahim Bayouddh.

Autour de la table, la délégation marocaine et ses homologues israéliens ont ainsi discuté opportunités d’investissement, l’objectif étant de poser les jalons d’un partenariat économique et commercial fort, durable et créateur de valeur ajoutée et d’emploi, comme le souligne le journal. Dans ce sens, le numéro 1 de la CGEM a appuyé que les deux pays «ont aujourd’hui une vision stratégique claire et une forte volonté de stimuler le volume des échanges et les investissements, d’améliorer l’accès mutuel aux marchés et de stimuler une croissance sociale et économique partagée», ajoutant que depuis la reprise des relations diplomatiques (décembre 2020), «la coopération bilatérale connaît des développements remarquables (…) avec l’ambition de porter les échanges à 500 millions de dollars».

Dans son allocution, Chakib Alj a rappelé que «depuis 20 ans, sous le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu le glorifie, le Maroc a connu une transformation globale, le plaçant aujourd’hui dans le top 50 des économies les plus attractives, propices aux affaires et dignes de confiance au monde». 

Par Fayçal Ismaili
Le 15/03/2022 à 18h14