Bouznika booste son attractivité touristique

Le CRI de la région Casablanca-Settat et la Société marocaine d'ingénierie touristique planchent sur le développement d'un projet d'animation et de loisirs innovant a Bouznika.

Revue de presseLe CRI de la région Casablanca-Settat et la SMIT (Société marocaine d’ingénierie touristique) ont récemment lancé un appel à manifestation d’intérêt (AMI) ouvert pour la sélection d’un investisseur privé pour le développement d’un projet d’animation et de loisirs au niveau de la commune de Bouznika. Cet article est une revue de presse du journal Aujourd’hui Le Maroc.

Le 24/07/2023 à 22h26

Le Centre régional d’investissement de la région Casablanca-Settat et la Société marocaine d’ingénierie touristique planchent sur le développement d’un projet d’animation et de loisirs innovant au niveau de la commune de Bouznika, province de Benslimane, rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans sa publication du 25 juillet. L’objectif de ce projet est de booster l’attractivité touristique de cette province.

On apprend que la région ambitionne de développer une offre structurée autour du city-break basé sur le culturel et les loisirs, et ce, dans une complémentarité avec l’offre dédiée au MICE, autre produit phare de la destination.

La même source précise que le Centre régional d’investissement de la région Casablanca-Settat (CRI) et la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) ont récemment lancé un appel à manifestation d’intérêt (AMI) ouvert pour la sélection d’un investisseur privé pour le développement d’un projet d’animation et de loisirs au niveau de la commune de Bouznika, province de Benslimane.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’exécution des orientations de la nouvelle feuille de route du secteur touristique pour la région de Casablanca-Settat. Il s’agit d’un produit d’appel pour la destination de la province de Benslimane et en général pour la région Casablanca-Settat, un équipement innovant structurant et à très forte intensité.

Aujourd’hui Le Maroc précise que ce projet sera réalisé sur un terrain relevant du domaine privé de l’Etat (DPE) d’environ quarante-sept hectares pour un développement total ou partiel par phases.Ilsera développé autour d’une thématique appelée à être une ligne directrice pour les attractions et sa mise en scène globale, avec une portée ludique et de distraction distinctive par rapport à l’offre de loisirs existante dans la région. «Il sera développé sur une thématique tournée vers le futur et les nouvelles technologies, et s’articulera aussi autour des sciences et des expériences ludiques où les attractions combinent approches sensorielles, projections visuelles d’images et attractions diverses et manèges», apprend-on.

Notons aussi qu’il s’agit d’un projet qui doit contribuer au renforcement de l’attractivité du territoire, et attirer une clientèle nationale et internationale. «Il sera structuré autour d’attractions ludiques réparties en plusieurs zones thématiques faisant écho au thème général du parc, avec plusieurs catégories d’attractions. Il s’agit notamment de la zone de loisirs pour les juniors, zone ludique autour des nouvelles technologies, zone à sensations fortes (attractions), zone d’animation autour de spectacles, zone d’animation aquatique, espace événementiel et autres», souligne  Aujourd’hui Le Maroc. Le projet comportera également des fonctions supports, de services, et autres (parking et espaces verts, accueil, information, billetterie, restauration, boutiques...).

Par Le360
Le 24/07/2023 à 22h26