Achats d’espaces publicitaires: un marché en pleine croissance, mais des tendances contrastées

Un panneau d'affichage urbain, au format 4 m x 3 m, rétro-éclairé.

Revue de presseAvec des investissements d’un montant global de 582 millions de dirhams, le marché de l’achat d’espaces publicitaires a été caractérisé, sur un mois, par une croissance de 9% à fin janvier 2024. Mais alors que le segment de l’affichage poursuit sa progression, les placements pour l’audiovisuel et la presse écrite sont en chute. Une revue de presse des Inspirations Éco.

Le 12/03/2024 à 22h01

Bien qu’avec des parts aux évolutions contrastées, le marché des achats d’espaces publicitaires est en pleine croissance: à la fin du mois de janvier 2024, la hausse mensuelle enregistrée est de l’ordre de 9%, à raison d’un investissement global de 582 millions de dirhams.

Selon Les Inspirations Éco de ce mercredi 13 mars 2024, avec 89 millions de dirhams en volume, les opérateurs de télécoms sont les plus importants clients de ce marché, directement suivis par les entreprises du secteur agro-alimentaire, qui y ont investi un montant de 39 millions de dirhams.

Viennent ensuite, à raison d’un investissement de 37 millions de dirhams en achats d’espaces publicitaires, les entreprises opérant dans les secteurs de l’énergie, ex aequo avec celles spécialisées dans les activités culturelles, indique le quotidien.

«En termes de parts de marché, la télévision reste la grande perdante, avec une baisse de 4,7%. L’affichage, quant à lui, a progressé de 3,3% comparativement à janvier 2023. Pour sa part, le mix média n’a quasiment connu aucune modification en comparaison avec l’année dernière», commente Les Inspirations Éco.

Le quotidien précise par ailleurs que le nombre d’annonceurs a augmenté au cours du mois de janvier 2024, se portant à 1.061 clients d’achats d’espaces publicitaires, soit en progression de 2,3%, comparativement à la même période, en 2023, où il n’y avait eu que 1.037 annonceurs.

Toujours en janvier 2024, en ce qui concerne l’achat d’espaces publicitaires dans les médias audiovisuels, le taux de passage de nouveaux messages radiodiffusés a régressé de 0,7%, ce qui se traduit par un total de 5.150 nouvelles copies diffusées à cette période, contre 5.187 qui l’avaient été en janvier 2023.

Une tendance identique en ce qui concerne l’achat d’espaces publicitaires télévisuels, avec des passages sur les chaînes de TV en baisse sur l’année de 2,3%, à janvier 2024 -avec un total de 19.114 passages télévisuels, contre un total de 18.683 messages publicitaires télévisuels diffusés en janvier 2023.

En ce qui concerne les formats publicitaires achetés, «les spots de 31 à 45 secondes ont été les plus prisés des annonceurs au mois de janvier 2024. C’est le secteur de la banque-assurance qui a le plus investi dans ce format. La branche ‘culture et loisirs’ a davantage investi dans les formats de plus de 60 secondes, les télécoms dans les formats de 20 à 29 secondes, et celui du BTP dans les formats de 46 à 60 secondes», énonce Les Inspirations Éco.

En ce qui concerne l’affichage, les écrans LED ont été plus utilisés par les annonceurs, dont les investissements dans ce segment du marché des achats d’espaces publicitaires ont augmenté, en volume, de 104,9% entre janvier 2023 et janvier 2024. Ce type de format d’affichage doit son grand succès à son attractivité, ainsi qu’à son dynamisme.

Par ailleurs, autre nouveau segment de ce marché, caractérisé lui aussi par une forte hausse: celui des prises de parole «Equity», qui ont augmenté de 74,1% entre janvier 2023 et janvier 2024, et qui se retrouvent directement suivis par les campagnes promotionnelles (en hausse de 18,8% pour cette même période).

La prédominance de l’affichage dans les parts du marché de l’achat d’espaces publicitaires est une tendance qui s’opère depuis 2023. À la fin du mois de décembre dernier, ce médium a ainsi enregistré une augmentation de 19,8% sur l’année 2023, alors que l’achat d’espaces dans la weboma (un segment que le milieu publicitaire nomme «digital») a été caractérisé, de janvier à décembre 2023, par une hausse de 6,7%.

Par Nabil Ouzzane
Le 12/03/2024 à 22h01