Rita Zniber et d'autres femmes d’exception distinguées pour leur leadership et leur contribution au rayonnement du Maroc

Au centre, le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaïd, entouré des femmes distinguées lors de cet hommage.
Au centre, le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaïd, entouré des femmes distinguées lors de cet hommage. . DR

Le 17 novembre 2021, au Théâtre national Mohammed V, à Rabat, plusieurs femmes marocaines ont été distinguées pour leur contribution à la promotion du rayonnement du Maroc à l’échelle internationale, ainsi que pour leur parcours exemplaire.

Le 20/11/2021 à 13h26

C’est en présence du ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaïd, qu’un hommage a été rendu à plusieurs femmes marocaines par des acteurs médiatiques et associatifs.

Ce jour-là, au Théâtre national Mohammed V de Rabat, quelques femmes marocaines exerçant et excellant chacune dans un domaine d’activité spécifique, ont été mises à l’honneur.

Parmi elles, certaines s’illustrent professionnellement à l’international comme dans le cas de Najat Mokhtar, directrice générale adjointe de l’Agence internationale de l’énergie atomique à Vienne, ou encore de Salwa Laouaji El Gharbi, députée au Parlement catalan à Barcelone ou enfin de Nadia El Amrani, professeure agrégée en médecine aux hôpitaux parisiens.

Côté Maroc, hommage a également été rendu à Malika Bami, présidente de chambre à la Cour de cassation à Rabat et enfin, à Rita Maria Zniber, PDG de Diana Holding qui, s’exprimant à cette occasion, s’est dit honorée de représenter la femme marocaine, et ce, particulièrement dans le domaine encore très masculin qu’est celui de l’agro-industrie dans lequel elle exerce.

© Copyright : DR

«Je suis heureuse de voir autant de femmes prendre leur sort à bras-le-corps, même dans des secteurs longtemps hermétiques aux femmes. Celles-ci ont su s’imposer, armées de leur savoir et de leurs compétences», a-t-elle ainsi déclaré.

Contactée par Le360, Rita Zniber a par ailleurs tenu à rappeler que «l’action et l’engagement pris à travers la Fondation Rita Zniber, association reconnue d’utilité publique dont je suis présidente fondatrice et à travers laquelle je défends depuis près de 40 ans la cause de l’enfance privée de famille, a été au cœur de cette reconnaissance».

Quant à sa position à cet égard, elle tient en quelques mots, confie-t-elle pour L360, «toute action poursuivie dans l’intérêt commun n’a pour source et finalité que ceci: tous les mérites viennent de Dieu, et tous les remerciements sont dus à Dieu».

Par Zineb Ibnouzahir
Le 20/11/2021 à 13h26