Accident de la route à Khouribga: les familles des victimes sous le choc

Vingt-quatre personnes ont trouvé la mort, dont cinq enfants, dans un accident de la route près de Khouribga, le 17 août 2022. 
Vingt-quatre personnes ont trouvé la mort, dont cinq enfants, dans un accident de la route près de Khouribga, le 17 août 2022.  . Anas Zaidaoui / Le360 (Photomontage)
Le 18/08/2022 à 14h20

Vidéo24 décès sont à déplorer dans l’accident de la route survenu, hier, mercredi 17 août 2022, sur la route nationale reliant Khouribga et Fqih Bensalah. Les proches des victimes sont profondément choquées. Témoignages.

Selon le dernier bilan provisoire établi, 24 personnes sont mortes, dont cinq enfants, dans l’accident de la route survenu, hier, à la suite du renversement d’un bus transportant des passagers dans la commune de Boulanouare. 

Entre incompréhension, désarroi et profonde tristesse, les proches des victimes sont toujours sous le choc. «Je ne comprends toujours pas ce qu'il s’est passé, j’ai moi-même accompagné ma femme et mes deux enfants, le matin pour prendre le bus. Ce n'est que plus tard que j'ai appris que cet autocar s’est renversé» témoigne, interrogé par Le360, le père d’une famille qui a perdu dans cet accident sa femme et de sa petite fille, âgée d'un an et demi. 

«Mon grand fils est toujours à l’hôpital, il a plusieurs fractures, je n’ai pas encore osé lui dire que sa mère est morte. Quand il m'a posé la question je lui ai dit qu’elle allait bien, il n’est pas encore prêt à entendre une si mauvaise nouvelle», confie-t-il.

Un deuil général, et des moments difficiles traversés par plusieurs familles de la région. «C’est un véritable drame, on est tous encore sous le choc depuis qu’on a appris que le bus s’est renversé. Nous avons perdu une femme de ma famille et sa fille a été amputé de son bras», regrette l’un des proches des victimes, rencontré sur les lieux.

«Ça a fait l’effet d’une douche froide. Quand on a reçu la nouvelle on ne savait plus quoi dire, ni quoi faire. On est venu directement à l’hôpital et on a appris que ma belle-sœur était décédée», témoigne, endeuillé, le beau-frère d’une des femmes décédées dans l’accident. 

Par Fatima Elkarzabi et Anass zaidaoui
Le 18/08/2022 à 14h20