Vidéo. Genève II: le bilan de la 1ère journée

Le360
Le 21/03/2019 à 19h23

VidéoPrès de Genève, la première journée de la table ronde sur le Sahara marocain vient de s'achever ce jeudi, après que le Maroc ait expliqué à Horst Köhler et aux autres délégations, dont celle de l'Algérie, la volonté du royaume de coopérer avec l'ONU pour trouver une issue pacifique à ce conflit.

Officiellement, Horst Köhler a imposé un black-out total aux délégations, pour que celles-ci ne s'expriment pas devant la presse.

Mais Le360 a appris de sources proches des délégations que le Maroc a développé, durant cette première journée de pourparlers au château Le Rosey, l'option portant sur les paramètres d'une solution politique au conflit, tels que stipulés dans la résolution 2440 du Conseil de sécurité de l'ONU, à savoir "une solution politique réaliste, pragmatique et durable, qui repose sur le compromis".

Le Maroc a expliqué que l’autodétermination est confinée et conditionnée par les paramètres de cette résolution, qui sont "le réalisme, le pragmatisme et la durabilité".

Des paramètres, rappellent nos sources, auxquels l’Algérie et le "polisario" ont manifesté une forte opposition, préférant mettre en avant une lecture sélective et tronquée de l’autodétermination.

Les discussions se poursuivront demain, vendredi 22 mars au matin. Une conférence de presse est prévue fin de journée au siège du Palais de l'ONU, à Genève. 

Par DNES a Geneve Mohamed Chakir Alaoui et Abderrahim Et-Tahiry
Le 21/03/2019 à 19h23