Mohammed VI-Poutine: la teneur d’un entretien au sommet

Discussions conviviales et très franches entre le roi Mohammed VI et le président de la Fédération de la Russie, Vladimir Poutine. . dr

Lors de son entretien avec le roi Mohammed VI, ce mardi matin à Moscou, le président russe Vladimir Poutine s’est félicité de l’excellence des relations entre le royaume du Maroc et la Fédération de Russie tout en formulant le vœu de voir croître le volume des échanges commerciaux.

Le 15/03/2016 à 15h34

Une rencontre au sommet a eu lieu ce mardi matin à Moscou entre le roi Mohammed VI et le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine.

Au début des entretiens, dont la teneur a été relayée aujourd’hui même sur le site du Kremlin, le président russe a fait part au souverain de sa «joie de recevoir son illustre hôte dans la capitale de la Russie, particulièrement cette année, parce que 50 ans plus tôt, votre auguste père, le roi Hassan II, visitait l’Union soviétique, pour l’établissement des relations entre nos deux pays, qui se sont depuis développées».

«Je suis certain, Majesté, que votre visite actuelle va renforcer davantage les liens entre nos deux pays», assure le président russe, soulignant qu’il y a sur la table «de grands deals à discuter par nos collègues». «Nous avons certes de magnifiques relations avec le Maroc, force est toutefois de constater que les échanges commerciaux entre deux pays ont diminué, spécialement sur le volet des produits agricoles marocains, pour suppléer à ceux en provenance des pays de l’Union européenne», relève le président Poutine.

La réponse royale aux observations du président Poutine«Monsieur le président, je vous remercie pour votre chaleureux accueil. C’est ma deuxième visite à Moscou, je me rappelle notre rencontre ici même dans cette salle. C’est toujours un plaisir de me rendre dans votre pays», a souligné le roi Mohammed VI. «J’ai ramené avec moi une délégation représentative et j’espère que les ministres de nos deux gouvernements pourront examiner toutes les questions d’intérêt commun. Malheureusement, le ministre des Affaires étrangères ne sera pas en mesure de venir, il est actuellement dans un avion reliant New-York à Washington. Toutefois, je vous assure, cette absence n’influencera en aucun cas notre capacité à développer nos relations bilatérales», assure le souverain.

S’agissant de l’observation du président russe au sujet de la diminution du volume des échanges, le roi Mohammed VI a eu cette réponse: «comme le ministre de l’Agriculture m’accompagne durant cette visite, nous pourrons parler de l’exportation des produits marocains vers la Russie».

Par Ziad Alami
Le 15/03/2016 à 15h34