Politique

Karim Ghellab: "Benkirane est un schizophrène et son soutien n’est qu’une rumeur"

Revue de presseKiosque360. Les relations entre l’Istiqlal et le PJD se retrouvent à la case départ. En effet, Karim Ghellab a affirmé que son parti demeure toujours dans l’opposition, mais en rompant son pacte avec le PAM.

Par Mohamed Younsi
Le 30/10/2015 à 22h36
Ghellab Benkirane bisous
Karim Ghellab félicité par Abdelilah Benkirane, lors de son élection, en 2011, à la tête du Parlement. | DR