Covid-19: Paxlovid, la nouvelle pilule de Pfizer, efficace à 89% contre les hospitalisations et les décès

Les locaux de Pfizer à Manhattan, à New York. . Coolcaesar

Pfizer a annoncé, ce vendredi 5 novembre 2021, que sa pilule anti-Covid était efficace à 89% pour prévenir le risque d'hospitalisation ou de décès, selon les premiers résultats d'essais cliniques.

Le 05/11/2021 à 13h38

Dans un communiqué diffusé ce vendredi 5 novembre 2021, Pfizer a indiqué que l’analyse intermédiaire a montré une réduction de 89% du risque d'hospitalisation liée au Covid-19 et de décès de n'importe quelle cause comparé à un placebo chez les patients traités dans les trois jours suivants l'apparition des symptômes.

Le traitement développé par le laboratoire américain semble ainsi plus efficace que celui de Merck, le Molnupiravir, qui réduit d'environ 50% la probabilité d'une hospitalisation ou d'un décès chez les patients présentant un risque élevé de développer la maladie, selon les résultats provisoires d'un essai clinique communiqués le mois dernier.

Suite à l’annonce de Pfizer, ses actions ont bondi de 13% à 49,47$, tandis que celles de Merck ont ​​chuté de 6% à 84,69$.

Pfizer a annoncé qu'il compte transmettre des données provisoires à l'agence sanitaire américaine, la FDA, dans le cadre d'une demande d'utilisation en urgence effectuée en octobre.

Le laboratoire américain a souligné que sa gélule anti-Covid est administrée avec un ancien traitement antiviral appelé ritonavir. Ce traitement combiné, qui portera le nom de Paxlovid, consiste en trois comprimés administrés deux fois par jour.

Selon Pfizer, les 1.219 patients ayant participé à l'essai clinique présentaient des formes modérées du Covid-19 et au moins un facteur à risque, comme l'obésité ou l'âge. D'après les études menées, environ 0,8% des patients ayant reçu le traitement de Pfizer dans les trois jours suivant l'apparition des symptômes ont été hospitalisés, et aucun d'entre eux n'est décédé dans les 28 jours. Parmi les patients ayant reçu un placebo, le taux d'hospitalisation est de 7%, et 7 d'entre eux ont succombé à la maladie.

Les données sont similaires chez les patients qui ont été traités dans les cinq jours suivant l’apparition des symptômes Covid-19. Moins de 1% d'entre eux ont été hospitalisés et aucun décès n’a été enregistré.

Le laboratoire américain n'a pas pourtant détaillé les effets secondaires du traitement, mais a déclaré que des événements indésirables se sont produits chez environ 20% des patients sous traitement et sous placebo. "Ces données suggèrent que notre antiviral, s'il est approuvé par les autorités, a le potentiel de sauver la vie des patients, de réduire la gravité des infections au Covid-19 et d'éliminer jusqu'à neuf hospitalisations sur dix", a déclaré Albert Bourla, directeur général de Pfizer.

Pfizer a également annoncé qu'il prévoit de produire plus de 180.000 packs de ce médicament d'ici la fin de 2021 et au moins 50 millions de packs d'ici la fin de 2022, dont 21 millions seraient produits au premier semestre. "Nous apportons actuellement une capacité supplémentaire et augmentons encore notre cadence et nous sommes impatients de mettre à jour ces chiffres dans les semaines à venir", a indiqué la société.

Le 05/11/2021 à 13h38