Usine de dessalement d’Agadir: tous les tests contractuels ont été passés avec un succès

L'usine de dessalement de l'eau de mer d'Agadir est la plus grande station dans le monde conçue pour l'utilisation combinée de l'eau potable et de l'irrigation, avec une capacité de 275.000 m3/jour. . Abengoa

Abengoa, société espagnole en charge de la construction de l’usine de dessalement de l’eau de mer du grand Agadir, annonce avoir «passé avec succès tous les tests contractuels de la station». Une étape qui marque le début de l’exploitation commerciale effective de l’usine.

Le 08/06/2022 à 15h26

Progressivement mise en service depuis fin janvier 2022, l’usine de dessalement de l’eau de mer d’Agadir, dans la région de Chtouka-Aït Baha, vient de franchir une nouveau jalon important, de nature à atténuer les tensions sur les ressources hydriques conventionnelles dont souffre la région.

Dans un communiqué publié mardi 7 juin, la société espagnole Abengoa, en charge de la conception, la construction et l’exploitation de l’usine, dont les travaux ont débuté en 2018, annonce que «tous les tests contractuels de la station ont été passés avec succès».

Selon le groupe espagnol, cette étape «marque le début de l’exploitation commerciale effective de l’usine», considérée comme «la plus grande station dans le monde conçue pour l'utilisation combinée de l'eau potable et de l'irrigation, avec une capacité de 275.000 m3/jour (150.000 m3/jour d'eau potable et 125.000 m3/jour d'irrigation), avec la possibilité d'expansion jusqu'à 400.000 m3/jour. Le projet comprend également la construction d'un réseau d'irrigation pour une superficie de 15.000 hectares.

Abengoa précise également que l’usine de dessalement d’Agadir, d’un coût global de 4,4 milliards de dirhams, est le seul projet du genre au monde destiné à deux clients: l'ONEE et le ministère de l'Agriculture. 

Sur le plan économique, l'usine de dessalement d'Agadir sera essentielle pour dynamiser les secteurs de la région comme l'agriculture ou le tourisme, estime Abengoa.

De même, l’usine favorisera la préservation des ressources hydriques de la région, en empêchant leur surexploitation, contribuant ainsi à satisfaire à la fois les besoins en eau pour la consommation domestique et ceux pour l'irrigation.

L'unité de dessalement d'Agadir emploie des technologies de dernière génération. Parmi elles, un système de captage d'eau de mer complexe, à travers deux émissaires sous le fond marin d'un diamètre de 2.400 mm et d'une longueur de 1.100 m chacun, et la technologie d'osmose inverse avec un système d'économie d'énergie, garantissant ainsi une haute performance et un coût de production d'eau optimisé.

Le contrat de Partenariat Public-Privé (PPP) pour la conception, la construction, le financement, l'exploitation et la maintenance d'une durée de 30 ans de l'usine de dessalement d'Agadir a été attribué à Abengoa jusqu'en 2017, et le financement du projet a été bouclé en juin 2019.

Par Nisrine Zaoui
Le 08/06/2022 à 15h26