Un rapport américain met en avant le potentiel du secteur fruitier au Maroc

Le Maroc devient le 15e plus grand exportateur de fruits au monde. . DR

Le département américain de l’Agriculture a mis en avant le potentiel du secteur fruitier du Maroc, soulignant le doublement des exportations marocaines de fruits entre 2016 et 2021. Cette performance fait du Royaume le 15e plus grand exportateur de fruits au monde, indique ce département américain de l’Agriculture dans un récent rapport.

Le 19/11/2022 à 08h34

L'augmentation des exportations de fruits, passant de 729 millions de dollars à plus de 1,5 milliard de dollars entre 2016 et 2021, a été facilitée par les récents investissements dans les infrastructures de transport, qui permettent désormais aux denrées périssables de transiter de la région du sud Royaume vers l'Espagne dans les 48 heures suivant leur emballage, relève le rapport du département américain de l’Agriculture.

«Le Maroc possède le plus grand port à conteneurs de la Méditerranée et des investissements ont également été réalisés dans la construction d'un nouveau port en eau profonde à Dakhla dans la région du Sahara, qui devrait être opérationnel d'ici 2027», indique le département américain.

Les exportations de fruits du Maroc représentent moins de 2% des exportations mondiales de fruits, souligne le rapport, ajoutant que le Royaume a réalisé «des gains considérables» au cours des six dernières années dans un contexte d'augmentation globale de la demande mondiale.

Les exportations de fruits du Maroc représentaient plus d'un tiers de ses exportations agricoles totales en 2021, affirme le département américain, ajoutant que ce résultat est le résultat de gains substantiels dans les myrtilles, les framboises et les fraises, qui représentent désormais 60% de la croissance des exportations de fruits depuis 2016.

Le rapport fait également état d’une hausse quasi constante, mais plus modeste, des exportations d'avocats et de pastèques, qui a elle aussi contribué à l'expansion des exportations de fruits, tandis que les exportations de mandarines et d'oranges ont contribué à la croissance globale, bien qu’ils ont glissé ces deux dernières années. L'Union européenne reste le premier marché en 2021 pour les exportations marocaines de fruits, représentant 70% des exportations en valeur, souligne le rapport, ajoutant que l'Espagne et la France sont les principales destinations de ces exportations.

Le Royaume-Uni a remplacé la Russie comme deuxième marché avec une part de 10%, tandis que le Canada et les Etats-Unis représentaient chacun moins de 5%, indique la même source, qui rappelle que le Maroc est le seul pays d'Afrique avec lequel les Etats-Unis ont un accord de libre-échange.

Le 19/11/2022 à 08h34