Souveraineté alimentaire: le modèle du Maroc pour le stockage du blé

Le Maroc a mis en place un mécanisme pour le stockage du blé.. DR

Revue de presseL’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses met en place un mécanisme de soutien à la constitution d’un stock de blé tendre. Une revue de presse tirée de l’hebdomadaire La Vie Éco.

Le 04/02/2024 à 21h27

Le Maroc a mis en place un mécanisme pour le stockage du blé. C’est ce que vient d’annoncer l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL). «Il s’agit d’un mécanisme de soutien à la constitution, par les importateurs, d’un stock de blé tendre, et ce par l’octroi d’une prime de stockage et d’une prime forfaitaire à l’importation aux importations de blé tendre éligibles», rapporte La Vie Éco.

Selon l’ONICL, «les importations éligibles au soutien, dans le cadre de ce mécanisme, doivent être réalisées et attestées par le connaissement durant la période allant du 1er février au 30 avril 2024. A noter que la quantité maximale éligible aux soutiens de la présente circulaire est fixée à 10 millions de quintaux de blé tendre (+10%)».

Comme le rapporte l’hebdomadaire La Vie Éco, les dix millions de quintaux sont attribués aux importateurs sur la base de leurs déclarations d’importation auprès de l’ONICL et selon le principe du premier venu premier servi. Ils sont plafonnés à trois millions de quintaux par mois pour les mois de février et mars 2024, et à quatre millions de quintaux pour le mois d’avril 2024.

Toujours selon l’ONICl, la quantité éligible à la prime de stockage doit, sauf dérogation, être détenue par l’opérateur au niveau de ses dépôts durant une période minimale de trois mois. Dans ce sens, la prime de stockage est fixée à 2,5 dirhams par quintal et est servie pour les quantités importées et déclarées par l’opérateur céréalier et détenues dans ses dépôts au titre d’une quinzaine entière.

Dans le détail, l’ONICL précise que la prime est calculée sur la base de deux quinzaines par mois et est octroyée pour les stocks détenus le 1er et le 16 de chaque mois. Et de souligner, par ailleurs, que les sorties sont déduites des stocks déclarés au titre de la quinzaine précédente.

Par Khalil Rachdi
Le 04/02/2024 à 21h27