Séisme: quel impact sur le secteur agricole?

Le ministre de l’Agriculture, Mohammed Sadiki, a effectué mardi 26 septembre 2023, une visite de terrain à Al Haouz, Chichaoua et Marrakech, impactées par le séisme du 8 septembre 2023.. Sarah Kaichouh - Map

Revue de presseLe ministre de tutelle a mené une visite de terrain pour mesurer l’impact du séisme sur les infrastructures, exploitations et projets à Al Haouz, Chichaoua et Marrakech. Voici ses conclusions. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

Le 26/09/2023 à 21h59


Le ministre de l’Agriculture, Mohammed Sadiki, a effectué mardi 26 septembre 2023, une visite de terrain à Al Haouz, Chichaoua et Marrakech, impactées par le séisme du 8 septembre 2023. «Au niveau de la commune d’Asni, province d’Al Haouz, le ministre a constaté les dégâts enregistrés au niveau de deux unités de valorisation partiellement endommagées», indique le quotidien Aujourd’hui le Maroc dans son édition du mercredi 27 septembre.

Il s’agit d’une plateforme de commercialisation de produits de terroir et mise à la disposition d’un GIE (groupement d’intérêt économique) regroupant 21 coopératives, au profit de 1462 bénéficiaires dont 252 femmes. S’y ajoute la Maison du noyer, confiée à une coopérative regroupant 50 bénéficiaires dont 15 femmes avec une capacité de 5 tonnes de noix concassées/an et 2,4 tonnes d’huiles de noix/an.

A Tlat’Nyacoub, une unité apicole gérée par une union regroupant 307 bénéficiaires et construite sur une superficie de 1300 m2 et une autre, gérée par une coopérative regroupant 31 bénéficiaires dont 6 femmes, également impactées, ont été visitées.

«Au niveau de la commune territoriale d’Adassil, province de Chichaoua, le ministre a constaté les dégâts sur la route rurale, réalisée par la Direction Provinciale de l’Agriculture dans le cadre du Programme de réduction de disparités territoriales et sociales. Il s’agit d’une route de 10,66 km qui joue un rôle important dans le désenclavement de la population des communes Adassil et Imindounite, soit plus de 40 douars desservis», lit-on.

A Chichaoua également, la visite a concerné une séguia endommagée par les éboulements du sol au douar Tikkhet considéré comme le plus touché par le séisme au niveau de cette province. D’un linéaire de 2000 ml, cette séguia s’inscrit dans le cadre d’un projet d’agriculture solidaire d’un coût total de 5.8 Mdh. Elle permettait l’irrigation de 35 ha d’arbres fruitiers au profit de 119 bénéficiaires.

La tutelle a entrepris un programme d’intervention pour relancer le secteur. Il s’agit de garantir l’accès et désenclaver les exploitations et les parcelles à travers la réhabilitation et la construction de pistes agricoles, notamment, et de l’aménagement, construction et équipement des unités de valorisation et locaux des coopératives, la mise à niveau et la réhabilitation des abattoirs, la réhabilitation des marchés hebdomadaires et locaux ainsi que l’aménagement et réhabilitation des hangars, étables et abris des animaux.

Autre axe, la reconstitution du capital de production agricole et relance des filières animales à travers la reconstitution du cheptel (distribution d’animaux d’élevage aux sinistrés), la distribution d’aliments de bétail ainsi que la réalisation de projets d’agriculture solidaire et autres activités génératrices de revenus.

Par Lamia El Ouali
Le 26/09/2023 à 21h59