Quel premier trimestre euphorique pour les entreprises minières en Bourse!

A l'intérieur d'une mine exploitée par le groupe Managem.  . DR

Revue de presseKiosque360. Porté par la hausse de la production et de celle des cours ainsi que par un effet de change favorable, Managem a enregistré une augmentation de 122% de son chiffre d’affaires au premier trimestre. Cet article est une revue de presse des Inspirations ECO.

Le 18/05/2022 à 22h01

Le secteur minier en Bourse est en forme. Dans son édition du 19 mai, Les Inspirations ECO explique que les entreprises minières cotées sont gagnantes sur toute la ligne dans la conjoncture actuelle. Il en veut pour preuve la hausse de 122% du chiffre d’affaires de Managem, au premier trimestre, à 2,8 milliards de dirhams. Il explique cette performance par l’augmentation de la production et un environnement de prix très favorable puis parle de signaux du début d’un super-cycle.

Le journal indique que le mouvement haussier des cours s’est accéléré depuis le début du conflit en Ukraine confirmant, pour certains, leur statut de valeur refuge. Un statut confirmé au cours du premier trimestre par l’apport de la mine d’or de Tri-K (en Guinée), entrée en service en juin 2021 sachant que l’activité de ce site a représenté 1/3 du chiffre d’affaires entre janvier et mars. Ce n'est pas tout, le quotidien évoque l’amélioration significative de la production d’or au Soudan et le bon comportement de la production (+28%) et du cours moyen de vente (+33%) de l’argent dans la mine d’Imiter.

Le quotidien note la même tendance sur les métaux de base avant de faire savoir le lancement prochain des travaux de construction du projet cuprifère de Tizert.

Les Inspirations ECO relève que ces performances se sont reflétées sur le cours en Bourse. Il parle d'un «rallye» avec une hausse annuelle de 31%. «Managem affiche un gain de 43% depuis le début de l’année et la Compagnie minière Touissit 17%», détaille-t-il.

Mieux, le potentiel de hausse serait encore significatif, surtout pour Managem avec un cours cible estimé à 2.700 dirhams, soit un potentiel de hausse de 23,5% par rapport au cours du 13 mai dernier (2.187 dirhams). Le groupes profiterait de l'apport de la mine de Tri-K sur une année pleine, l’extension des capacités du projet d’or au Soudan pour une production de 4 à 6 tonnes d’or à l’horizon 2024, la réalisation des premières ventes de cuivre et de cobalt, issues du projet Pumpi en République du Congo. De quoi prévoir une hausse de 26% du chiffre d’affaires de la minière à 9,4 milliards de dirhams en 2022.

Par Rachid Al Arbi
Le 18/05/2022 à 22h01